Mercato: Un boss d'Everton raconte que Lukaku n'est pas resté à cause «d'une sorte de vaudou»

FOOTBALL Ça devient vraiment très compliqué, le marché des transferts...

N.C.

— 

Romelu Lukaku sous le maillot de Manchester United, le 14 décembre 2017.
Romelu Lukaku sous le maillot de Manchester United, le 14 décembre 2017. — McNulty/JMP/Shutterstoc/SIPA

Chaque mercato est aussi le moment d’anecdotes savoureuses sur les précédents marchés des transferts. Nouvel exemple avec Farhad Moshiri, l’actionnaire majoritaire d’Everton, qui est revenu lors d’un conseil d’administration du club sur ce qu’il a fait pour tenter de conserver Romelu Lukaku ces deux dernières années, avant qu’il ne parte finalement pour Manchester United. La scène est relatée par le Guardian.

« Le premier été [en 2016], j’ai passé trois mois avec lui, son agent, sa mère et sa famille pour le faire rester, et on a réussi à le garder », a commencé par dire Moshiri, avant de passer à ce qui nous intéresse : l’année 2017.

« Je vous assure qu’on a tout essayé, il voulait aller à Chelsea alors on lui a proposé un meilleur contrat que les Blues. Si je vous disais combien, vous ne me croiriez pas. Son agent est venu à Finch Farm [le centre d’entraînement] pour signer le contrat, Robert [Elstone, le président d’Everton] était là, tout était en place, et puis pendant la réunion, Romelu [qui n’était pas présent] a appelé sa mère. Il lui a dit qu’il était en pèlerinage en Afrique ou quelque part, qu’il avait vu une sorte de vaudou et qu’il avait reçu le message qu’il devait signer à Chelsea. […] Son cerveau était parti. »

Ça, c’était en mars. Quatre mois plus tard, l’attaquant belge signait… à Manchester United. Sûrement un autre vaudou qui s’est montré plus convaincant que son collègue.