Festival de Sanremo 2021: Zlatan sera l’invité des cinq émissions en direct du concours de chansons

TELEVISION Le footballeur du MIlan AC fera une apparition chaque soir, du 2 au 6 mars, au festival de la chanson italienne, ont annoncé les organisateurs ce mardi

Fabien Randanne
— 
Zlatan Ibrahimovic, en octobre 2019.
Zlatan Ibrahimovic, en octobre 2019. — Johan NILSSON / TT News Agency / AFP

On connaissait la polyvalence de Zlatan Ibrahimovic, mais on ne l’aurait pas forcément imaginé sur le terrain du divertissement transalpin. Pourtant, le footballeur suédois sera, du 2 au 6 mars, l’invité permanent («ospite fisso », littéralement « invité fixe ») du Festival de Sanremo en Italie. C’est-à-dire qu’il apparaîtra lors des cinq directs télévisés dans un rôle relevant soit du happening soit de la co-présentation.

L’organisation du festival a officialisé l’information ce mardi en précisant que le joueur du Milan AC « ne manquera aucun match » de son équipe. Cependant, comme le fait remarquer le site Sky Sports, les « Rossoneri » doivent affronter à domicile – soit à 300 km de Sanremo – le club d’Udine, le 3 mars…

Zlatan arrivera-t-il à se dédoubler ? La question figurera assurément parmi celles qui se bousculeront dans les discussions en Italie lorsque l’heure du barnum musical sera venue. Si vous n’avez jamais entendu parler du Festival de Sanremo, sachez que c’est LE grand concours de la chanson italienne qui se tient depuis 1951 dans ladite ville nichée sur la côte ligure et c’est cet événement qui a inspiré le concours Eurovision. Parmi les participants, on retrouve aussi bien des talents émergents que des noms bien installés dans le paysage musical transalpin.

« Plus important que le foot ! »

« Ce festival est ce qu’il y a de plus important en Italie, plus que le foot ! », assurait à 20 Minutes un jeune Italien croisé lors du concours en 2018. Son affirmation est sans doute à peine exagérée. Les cinq soirées atteignent des scores d’audiences ayant de quoi faire pâlir d’envie les chaînes françaises. Lors de l’édition 2020, 10 millions de téléspectateurs en moyenne étaient au rendez-vous chaque soir. La finale a récolté une part d’audience de 60 %, ce qui veut dire que sur dix personnes regardant la télévision en Italie à ce moment-là, six étaient branchées sur la Rai 1 pour suivre le spectacle.

En résumé, l’Italie se passionne pour Sanremo, vibre au rythme des chansons en lice, ou s’amuse à critiquer fielleusement le spectacle : c’est un incontournable de la culture populaire de l’autre côté des Alpes.

Raison de plus pour être intrigué par la présence de Zlatan Ibrahimovic dans ce raout présenté par Amadeus – le Jean-Luc Reichmann local également directeur artistique du Festival.

Baggio et Totti avant lui

Réussira-t-il le périlleux exercice de briller sans faire de l’ombre aux artistes ? Tiendra-t-il la distance ? Parce que, c’est un fait : les soirées, qui commencent vers 21 h, finissent toutes après minuit. Voire, après une heure du matin. Voire, après deux heures du matin. En plus des vingt chansons candidates qui se succèdent sur la scène, le spectacle comprend des intermèdes musicaux ou humoristiques. Et c’est généralement là que les « invités permanents » ont un rôle à jouer.

Zlatan Ibrahimovic n’est pas le premier footballeur invité à Sanremo. Antonio Cassano (en 2010), Roberto Baggio (en 2013) et Francesco Totti (en 2017) ont tenu ce rôle. Mais lors d’une seule soirée.

L’invité permanent de l’édition 2020 était le chanteur Tiziano Ferro qui, au fil des cinq soirées, a repris des titres de son répertoire et des classiques de la chanson italienne.