Serie A : Le ministre italien des Sports appelle à suspendre le championnat

CORONAVIRUS Vincenzo Spadafora explique ne pas vouloir attendre un cas de contamination dans le foot pour agir

A.L.G. avec AFP

— 

L'Inter et le reste des clubs de Serie A sont contraints de jouer à huis clos.
L'Inter et le reste des clubs de Serie A sont contraints de jouer à huis clos. — Emilio ANDREOLI / UEFA / AFP

Le ministre italien des sports Vincenzo Spadafora a appelé dimanche à suspendre le championnat national de football en raison de la propagation de l’épidémie de nouveau coronavirus, qui a fait 233 morts en Italie.

« Alors que nous demandons aux citoyens de faire d’énormes sacrifices pour empêcher la propagation de la contagion, cela n’a pas de sens de mettre en péril la santé des joueurs, des arbitres, des membres de l’encadrement et des supporters, qui se rassembleront sûrement pour regarder les matchs », a affirmé Vincenzo Spadafora, dans un message publié sur son compte Facebook.

Parme-Spal décalé

L’Italie, avec plus de 5.880 cas et 233 décès, est avec l’Iran et la Corée du Sud l’un des pays les plus touchés, en dehors de la Chine. A la suite de l’annonce du ministre, le coup d’envoi du premier match de Serie A de la journée de dimanche, opposant Parme à la Spal, a été décalé de 11h30 à 12h45, ont indiqué les deux clubs sur Twitter. Le match s’est disputé à huis clos à Parme. Les autres rencontres auront également lieu en attendant une décision définitive des autorités italiennes concernant les prochaines journées de championnat.

Une large portion de l’Italie dont la région de Milan a été placée en quarantaine dimanche, une mesure concernant plus de 15 millions d’Italiens. Toutes les compétitions sportives, y compris les matchs de football, doivent pour le moment se tenir à huis clos en Italie jusqu’au 3 avril.

Ne pas attendre le premier cas pour agir

« Je partage les déclarations de Damiano Tommasi, le président du syndicat des footballeurs italiens, et je me joins à sa requête », a précisé M. Spadafora dans son message. « Arrêter le football est la chose la plus utile pour notre pays actuellement », avait estimé M. Tommasi plus tôt dimanche sur Twitter.

« D’autres Fédérations ont sagement choisi de s’arrêter pour les quelques jours à venir. Je crois que c’est le devoir du président de la Fédération Gravina que de réfléchir encore un peu, sans attendre le premier cas de contamination [dans le foot] », a également estimé le ministre italien des sports.