Mercato : La Premier League fait marche arrière, le marché des transferts fermera à nouveau le 1er septembre

FOOTBALL Les clubs de Premier League pourront à nouveau vendre et acheter jusqu'au 1er septembre lors du prochain mercato estival 

A.L.G.
— 
Nicolas Pépé a rejoint Arsenal lors du mercato estival 2019.
Nicolas Pépé a rejoint Arsenal lors du mercato estival 2019. — Glyn KIRK / AFP

Seul championnat européen à avoir instauré la fermeture du mercato estival avant la reprise de la saison, la Premier League vient de faire marche arrière. Les clubs anglais ont en effet voté le retour à l’ancienne formule lors de l’été 2020, à savoir un marché des transferts fermant ses portes le 1er septembre.

Votée à l’origine dans le but d’éviter aux clubs une certaine instabilité de leurs effectifs durant le mois d’août, alors que la saison a déjà repris ses droits, cette réforme était censée entraîner le reste des pays européen dans le sillage anglais. Il n’en fut rien.

La Premier League espérait devenir l’exemple à suivre

Dès lors, afin de ne pas se retrouver désavantagé face à ses voisins (un joueur pouvait quitter un club anglais après la reprise du championnat sans que celui-ci ne puisse le remplacer), les clubs ont dû se résoudre à faire marche arrière.

Dommage, l’idée était pourtant séduisante sur le papier. Mais ce ne sont pas les Britanniques qu’il faut blâmer dans cette affaire mais bien plutôt les autres pays européens qui n’ont pas voulu suivre l’exemple venu d’Outre-Manche.