Premier League : « Mon fils l’appelle Sonaldo », Mourinho encense Son après sa chevauchée de 50 m contre Burnley

FOOTBALL Samedi contre Burnley, le Sud-Coréen a inscrit un but qui n'est pas sans rappeler celui de Ronaldo en 96 contre Compostelle

A.L.G.

— 

Mourinho félicite Son après son but d'extraterrestre contre Burnley.
Mourinho félicite Son après son but d'extraterrestre contre Burnley. — IAN KINGTON / AFP

Auteur d’un but incroyable avec les Spurs samedi, après une chevauchée fantastique de plus de 50 mètres, Son a bluffé son coach José Mourinho. Mais pas que, puisque le fils du Mou a donné au Coréen le surnom de Son. La suite est racontée par le papa himself.

« Même avant ce match, mon fils appelait Son, "Sonaldo". "Sonaldo Nazario" [en référence à Luis Nazario De Lima, Ronaldo, l’ancien, celui de la génération des trentenaires d’aujourd’hui] », a confié le nouvel entraîneur de Tottenham. « Et aujourd’hui c’était vraiment "Sonaldo Nazario", parce que la seule chose qui m’est venue à l’esprit, c’était ce match de Ronaldo en 96, auquel j’ai eu la chance d’assister aux côtés de Sir Bobby Robson, a-t-il poursuivi. C’était Compostelle-Barcelone, quand Ronaldo a récupéré le ballon avant la ligne médiane avant daller marquer un but similaire à celui de Son. »

Pour les plus jeunes qui ne se souviennent pas de ce but mythique du jeune Ronaldo (20 ans à l’époque), voici une petite séance de rattrapage. Pour les plus vieux, on vous fait confiance, on sait tous que vous avez conservé ce but sur l’une des VHS du « Foot en folie ».

Si l’on peut se permettre un avis personnel, le but de 1996 était tout de même plus un cran au dessus. Le combat de Ronaldo pour garder le ballon dans les pieds, grâce notamment à des appuis de fous et des cuisses de taureaux, face à des défenseurs autrement plus accrocheurs que les plots de Burnley samedi, rend l’exploit plus beau encore. Ce qui n’enlève rien à la classe de celui de Son. De « Sonaldo », pardon.