PSG-OM : « Je sais qu’il est déçu mais il ne le montre pas », avant le Classico, Tuchel évoque la situation de Cavani

FOOTBALL Dimanche soir lors du Classico, Tuchel devrait faire confiance à Mauro Icardi au poste de numéro 9

A.L.G. avec AFP
— 
Avec le retour de Cavani dans le groupe et l'arrivée d'Icardi au PSG, Tuchel va devoir faire des choix.
Avec le retour de Cavani dans le groupe et l'arrivée d'Icardi au PSG, Tuchel va devoir faire des choix. — J.E.E/SIPA

A 24 heures du Classico français entre le PSG et l' OM (dimanche soir, 21h, au Parc des Princes), Thomas Tuchel s’est présenté en conférence de presse samedi pour évoquer cette affiche, avant de faire un point complet sur la situation d’Edinson Cavani, de retour de blessure mais barré en pointe par l’arrivée de Mauro Icardi cet été.

Si la dynamique des deux équipes ces dernières années rend ce match moins attractif que dans les années 2000, le coach du PSG n’a pas pour autant banalisé ce classique de notre championnat. « On s’attend à une atmosphère spéciale, c’est comme un match de Ligue des champions ou une demi-finale de Coupe de France, a-t-il expliqué. C’est un match avec une grande histoire en France. C’est absolument nécessaire qu’on la respecte, notamment pour nos supporters car c’est important pour eux. C’est un match spécial, on peut le sentir c’est clair. »

A l’inverse, André Villas-Boas a affirmé que cette affiche était justement trop déséquilibrée pour pouvoir être comparée à un Clasico comme celui entre le Barça et le Real. Ce n’est pas nous qui dirons le contraire. Mais pour Tuchel, ces déclas du portugais ont un but bien précis : « J’aurais dit la même chose si j’étais entraîneur de l’OM pour (atténuer) l’attente des supporters. Je peux comprendre son avis. »

Cavani souffre (en silence)

Face aux Olympiens et à défaut de pouvoir compter sur Neymar et Gueye, forfaits, l’entraîneur parisien aura le choix sur le front de l’attaque puisque Cavani, enfin libéré de ses douleurs à la hanche, a retrouvé le groupe et postule à une place de titulaire. Sauf que depuis la fin de l’été, Mauro Icardi est venu renforcer l’effectif du PSG et l’Argentin fait le job au poste de numéro 9. Une situation qui pourrait vite devenir problématique pour El Matador.

Interrogé sur l’état mental de l’Uruguayen, Tuchel n’a pas esquivé. « Il est déçu, bien sûr, parce que c’est Edi et il est habitué à jouer avec nous. Il a manqué beaucoup de matchs à cause de sa blessure. J’ai parlé avec lui. D’un côté, je veux lui donner des minutes parce qu’il l’a mérité, a travaillé super dur pour être prêt. D’un autre côté, je dois penser à l’équipe, à l’équilibrer », a-t-il prévenu.

« Pendant le match, je ne peux pas promettre qu’il joue quinze ou vingt minutes, a ensuite admis l’ancien coach de Dortmund. Ça dépend des circonstances tactiques, des blessures. C’est dur aussi pour moi. Je sais qu’il est déçu mais il ne le montre pas à l’entraînement. J’espère qu’il va rester avec le même état d’esprit et je vais essayer de lui donner des minutes. Il en a besoin pour retrouver du rythme. »