PSG : « Ils ne m'ont pas cru », Isabelle Silva raconte la fois où elle a expliqué la remontada à ses enfants

FOOTBALL Isabelle Silva se souvient très bien de la soirée qui a suivi le cauchemar barcelonais

A.L.G.

— 

La famille Silva au grand complet au Parc des Princes, le 18 mai 2019.
La famille Silva au grand complet au Parc des Princes, le 18 mai 2019. — FRANCK FIFE / AFP

Dans une très longue (et fort intéressante) interview d’Isabelle Silva dans les colonnes du Parisien, la femme du capitaine du PSG évoque la qualification des Rouges et Bleus en quart de finale de Ligue des champions à Stamford Bridge face à Chelsea comme « l’exemple type du passage de l’enfer au paradis ». Ce qui a donc fatalement mené Isabelle Silva à évoquer l’exemple inverse : du paradis à l’enfer, j’ai nommé la remontada.

Après le cauchemar parisien au Camp Nou (défaite 6-1 et élimination du PSG pour celles et ceux qui ont vécu dans un bunker ces trois dernières années), « quand on est rentré, il a fallu annoncer aux enfants qu’on avait perdu ce match où tout le monde nous voyait qualifiés, raconte-t-elle. C’est simple, ils ne m’ont pas cru. Ils sont allés voir Thiago dans la chambre et lui ont demandé si c’était de sa faute. Ça a remué le couteau dans la plaie et lui a tiré les larmes. Ça a été long pour lui de s’en remettre. »

« Il a cherché à comprendre »

« Il est tellement exigeant avec lui-même que ça peut durer un mois, voire plus. La remontada l’a vraiment fâché. Dans sa tête, il est déjà un peu coach. Il a cherché à comprendre ce qui s’était passé, pourquoi ils avaient joué comme ça, poursuit Madame O Monstro. Plusieurs joueurs ont dit qu’ils avaient perdu quand ils sont entrés sur le terrain. Le coach a tout changé, alors qu’il ne fallait pas. Certains ont même dit qu’ils savaient au moment de la causerie qu’ils allaient perdre. »