PSG : « S’ils veulent me siffler, pas de problème », Neymar s’exprime enfin et répond aux supporters qui l’ont conspué

FOOTBALL Neymar a réagi à l'ambiance délétère du Parc des Princes et aux chants insultants dirigés contre lui 

Aymeric Le Gall

— 

Neymar s'est enfin exprimé face à la presse après le feuilleton de l'été.
Neymar s'est enfin exprimé face à la presse après le feuilleton de l'été. — Martin BUREAU / AFP

De notre envoyé spécial au Parc des Princes,

De paria à super-sauveur, Neymar  a été le principal acteur de la victoire du Paris Saint-Germain contre Strasbourg, samedi après-midi au Parc des Princes. Conspué par les ultras et une bonne partie du Parc des Princes pendant toute la rencontre, le Brésilien a répondu de la plus belle des manières, la seule qu’il connaisse : le terrain.

Auteur d’un merveilleux retourné acrobatique dans les arrêts de jeu d’un match vraiment pas foufou jusque-là, le numéro 10 parisien a entamé son long processus de réconciliation avec le Parc. Après la rencontre, Neymar s’est présenté à la surprise générale en zone mixte pour délivrer ses premières paroles publiques sur le sol français depuis près de cinq mois et la fin de saison dernière.

Neymar comprend les sifflets du Parc

« C’était un match difficile contre une équipe qui jouait très bas », a-t-il rapidement balayé avant que nous lui posions LA question qui brûlait toutes les lèves, à savoir ce qu’il a ressenti durant ce match alors que les ultras du PSG l’ont pourri de bout en bout de la rencontre. Alors Ney, difficile ? « Non, honnêtement je suis resté très tranquille. On sait tous ce qui s’est passé cet été. Je comprends que ce soit dur pour les supporters mais aujourd’hui je suis un joueur du PSG. S’ils veulent me siffler, pas de problème. Nous sommes un groupe de 25 joueurs et ils doivent nous soutenir. On est plus forts quand ils sont derrière nous. » On a remis une pièce dans la machine pour savoir s’il avait un message à adresser au supporter. La réponse fut laconique : « Non, je n’ai rien à leur dire en particulier. Je veux juste remercier mes coéquipiers et remercier Dieu pour ce but aujourd’hui. »

Plus loin, Neymar s’est montré un peu plus loquace devant les télés brésiliennes. Après avoir clairement admis qu’il avait essayé de quitter le club cet été pour rejoindre le Barça, le buteur du jour est revenu sur l’ambiance hostile du Parc.

« J’ai déjà été dans des stades hostiles, au Brésil et en France lors des matchs à l’extérieur. C’est dommage, a-t-il soufflé. Et maintenant, je sais que je vais jouer tous les matchs maintenant comme si j’étais à l’extérieur (…) La page est tournée, et je vais tout donner sur le terrain. C’est mon travail et c’est ce que je vais faire. Je n’ai pas besoin qu’on me soutienne, mais qu’on soutienne le PSG ». S’il continue d’enquiller les buts de malade comme ce fut le cas samedi soir, la tension autour de son cas finira forcément par s’estomper.