Coupe du monde féminine 2019: Merci le VAR... Le sélectionneur du Nigéria exaspéré par l'arbitrage

FOOTBALL Il n'a pas apprécié que le VAR fasse retirer le pénalty de Wendie Renard (et on peut le comprendre...)

M.D. avec AFP

— 

Le VAR crucifie les Nigérianes.
Le VAR crucifie les Nigérianes. — Vincent Michel/AP/SIPA

« Si je vous donne mon avis, j’aurai des problèmes et ils me renverront à la maison, c’est mieux si je ne dis rien », a réagi l’entraîneur du Nigeria Thomas Dennerby, visiblement exaspéré par l’arbitrage et le deuxième penalty sifflé en faveur de la France lors de la même action lundi soir, au Mondial 2019 (1-0).

« Je suis déçu. Mes joueuses ont été héroïques. La France est une très bonne équipe et n’a pas besoin de l’aide de qui que ce soit pour gagner un match », a-t-il conclu avant de quitter la salle après une conférence de presse de trois minutes maximum.

Renard a marqué son 23e but en sélection

Après une faute contre Viviane Asseyi et le recours à la vidéo, l’arbitre a sorti le rouge contre Ngozi Ebere et sifflé un premier pénalty, raté par Wendie Renard. Puis un deuxième dans la foulée, encore grâce au VAR, en reprochant à la gardienne d’être sortie trop tôt sur la tentative initiale de la défenseuse française…

Renard a cette fois marqué son 23e but en sélection et soufflé un grand coup, après 79 minutes de jeu indigentes des Bleues. Les joueuses de Corinne Diacre attendent désormais de connaître leur adversaire en huitièmes de finale, match qu’elles joueront au Havre dimanche à 21 heures.