Coupe du monde féminine: Alex Morgan explique pourquoi les Américaines n'ont pas arrêté de célébrer leurs buts (même le 13e)

FOOTBALL Et un, et deux, et trois, et quatre, et cinq, et six, et sept, et huit, et neuf, et dix, et onze, et douze, et treize zéro

G.B.

— 

Alex Morgan et Megan Rapinoe.
Alex Morgan et Megan Rapinoe. — SIPA

La Thaïlande s’attendait probablement à prendre une petite raclée, mardi, à Reims. Mais ce qu’il s’est passé était probablement au-delà de toutes leurs craintes. Les Américaines les ont atomisées, en les battant sur le petit score de 13 à 0. C’est bien évidemment le nouveau record de buts inscrits dans un match de Coupe du monde par une seule équipe.

Il faut dire que les Américaines (qui en ont passé dix aux Thaïlandaises après la mi-temps) n’en avaient visiblement jamais assez. Et elles ont ostensiblement fêté tous leurs buts, ce qui n’a pas plu à tout le monde.

Interrogée à ce sujet par L’Equipe après la rencontre, l’Américaine passée par Lyon et auteure d’un petit quintuplé (record de la compète), a donné quelques explications : « Je rêve de ça depuis que je suis toute petite. On a livré un grand match, et c’était très important pour nous de fêter ça les unes avec les autres. » Brace yourselves, Alex Morgan is coming.