Coupe du monde féminine: Record des Etats-Unis, qui atomisent la Thaïlande 13-0

FOOTBALL Les tenantes du titre ont été sans pitié, profitant notamment d'un quintuplé de sa star Alex Morgan

20 Minutes avec AFP

— 

Les joueuses américaines Alex Morgan et Megan Rapinoe lors de la victoire 13-0 face à la Thaïlande, le 11 juin 2019 au mondial féminin.
Les joueuses américaines Alex Morgan et Megan Rapinoe lors de la victoire 13-0 face à la Thaïlande, le 11 juin 2019 au mondial féminin. — SIPA

Ce n’est plus un score de foot ou même du tennis, c’est un massacre. L’équipe des Etats-Unis, tenante du titre et favorite du Mondial féminin de football, n’a pas fait de détails pour son entrée en lice en écrasant la Thaïlande 13 à 0, record à la clé, grâce notamment à un quintuplé d’Alex Morgan, mardi à Reims.

Les Américaines ont établi le nouveau record de la plus large victoire en Coupe du monde, jusque-là détenu par l’Allemagne (11-0 contre la Côte d’Ivoire en 2007). Elles ont été impitoyables avec la modeste formation asiatique, dépassée de la première à la dernière minute et qui a complètement sombré après la pause.

Alex Morgan est devenue la deuxième joueuse de l’histoire à inscrire cinq buts (12e, 53e, 74e, 81e, 87e) lors d’un match de Coupe du monde après sa compatriote Michelle Ackers en 1991. Samantha Mexis (50e, 54e) et Rose Lavelle (20e, 56e) ont inscrit un doublé, tandis que Lindsey Horan (32e), la capitaine Megan Rapinoe (79e), Mallory Pugh (85e) et la légende Carli Lloyd (90e+2), 36 ans, ont aussi participé à la fête avec un but chacune.

Rouleur compresseur

Les Stars and Stripes, qui pointent à la première place du classement FIFA, ont logiquement fait parler leur supériorité face aux Thaïlandaises, 34e au classement Fifa et qui ne disputent que le deuxième Mondial de leur histoire. Elles ont notamment marqué la bagatelle de 10 buts en seconde période après avoir atteint la mi-temps sur le score de 3-0.

L'Américaine Carli Lloyd console la gardienne thaïlandaise Sukanya Chor Charoenying, qui a encaissé 13 buts au mondial le 11 juin 2019.
L'Américaine Carli Lloyd console la gardienne thaïlandaise Sukanya Chor Charoenying, qui a encaissé 13 buts au mondial le 11 juin 2019. - Michael Chow-USA TODAY Sports/Si/SIPA

Et la pauvre gardienne thaïlandaise, qui a fondu en larmes après le coup de sifflet final, a pourtant effectué plusieurs parades décisives pour empêcher le score d’être encore plus lourd… Les Américaines, qui ont toujours terminé sur le podium lors des sept précédentes éditions, tenteront en France de conserver leur titre et de s’adjuger une quatrième couronne mondiale.

Même si l’adversité était faible mardi, les joueuses de Jill Ellis ont envoyé un message clair à leurs principales concurrentes pour le sacre : elles sont en mission et ne feront pas de sentiments. Le Chili, leur prochain adversaire, est prévenu…