VIDEO. Bordeaux-Toulouse: «Je ne le connaissais pas», le pari des Girondins avec l'Anglais Josh Maja

FOOTBALL Cet espoir du football européen va découvrir la Ligue 1 ce dimanche lors du derby de la Garonne…

Clément Carpentier

— 

Josh Maja, le nouvel attaquant des Girondins de Bordeaux.
Josh Maja, le nouvel attaquant des Girondins de Bordeaux. — Nicolas Tucat / AFP
  • Josh Maja s’est engagé pour quatre ans et demi avec les Girondins de Bordeaux cet hiver.
  • L’attaquant anglais de 20 ans symbolise la politique des nouveaux propriétaires du club.
  • En provenance de Sunderland, club de League One (troisième division), il va vite devoir se faire sa place en Ligue 1.

Les caméras de Netflix ne sont pas là ce lundi 28 janvier au château du Haillan. Pourtant, l’un des héros de la série Sunderland 'Til I Die (Sunderland jusqu’à la mort) qui raconte la descente aux enfers du club anglais, Josh Maja est lui bien présent. L’ancien attaquant des Black Cats fait sa première apparition publique en tant que joueur des Girondins. Il vient en effet de s’engager pour quatre et demi avec Bordeaux. Fini la League One (troisième division anglaise), bienvenue en Ligue 1.

« C’est un rêve d’être là ! », avoue celui qui a marqué les téléspectateurs par son sourire et sa gentillesse ces derniers mois à l’écran. Mais à seulement 20 ans, Josh Maja fait surtout parler de lui balle au pied depuis deux ans : « Il fait partie de ces jeunes talents européens que l’on souhaite intégrer à l’équipe première. Il entre dans une logique de construction d’équipe à 18 mois », explique Frédéric Longuépée, le président des Girondins. Première recrue officielle de l’ère GAPC/King Street, il symbolise le projet des nouveaux propriétaires américains.

Déjà passé par quatre clubs en Angleterre

L’Anglais, lui, voit dans son transfert « une grande opportunité de continuer à progresser au contact de grands joueurs. De toute manière, il faut prendre des risques dans la vie. Ça ne me fait pas peur. » Il vaut mieux car partir si jeune à l’étranger n’est jamais évident. Mais Josh Maja est un habitué des déménagements puisqu’il est déjà passé dans son adolescence par les clubs de Crystal Palace et Fulham avant de rejoindre l’Academy de Manchester City puis Sunderland en 2015.

Mais l’attaquant qui ne laisse pas indifférent. West Ham, le Celtic Glasgow et Tottenham avaient un œil sur lui avant qu’il choisisse Bordeaux : « Je pense que rejoindre la Premier League n’était pas le meilleur choix. J’aurais joué avec la réserve. Ici, j’aurais du temps de jeu », avoue-t-il. Ulrich Ramé, le directeur sportif du club, en profite pour rappeler à certains : « Les Girondins sont toujours attractifs et peuvent réaliser de jolis coups. » Un coup oui, un joli coup, ça reste à voir pour son nouvel entraîneur, Ricardo : « Je l’avoue, je ne le connaissais pas forcément. C’est un vrai pari ! »

Enfin, un vrai buteur à Bordeaux ?

L’attaquant d’origine nigériane aura l’occasion de montrer ses qualités pour la première fois sous le maillot bordelais dimanche (15h) lors du derby de la Garonne face à Toulouse au Matmut Atlantique. « Chez nous, il a vraiment explosé cette saison [16 buts en 30 matchs]. Il est assez complet, il est capable de se créer ses propres occasions et il a un vrai sens du but », analyse Jules Hypolite, le créateur du compte Twitter consacré à l’actualité de Sunderland en France. Depuis 15 jours, Ricardo a vu un « garçon vif, agile et qui réalise souvent le bon geste devant le but. Après c’est à l’entraînement, on verra ce que ça donne en match. »

Josh Maja va vite devoir s’acclimater au championnat français. La League One n’est pas la Ligue 1 : « Pour moi, la différence de niveau est quand même importante. Il ne faut pas qu’il y ait une trop grosse pression autour de lui sinon… Mais, je pense que c’est un attaquant qui peut mettre 10-15 buts par saison » selon Jules Hypolite. Et si le jeune anglais pouvait ouvrir son compteur dès ce week-end, ce serait une bonne idée pour relancer la 13e attaque du championnat.