Girondins de Bordeaux: L’heure du rêve américain? «Tout est réuni» pour la vente du club à GACP

FOOTBALL Le fonds d’investissement américain va devenir le nouveau propriétaire du club d’ici la fin du mois…

Clément Carpentier

— 

Joseph DaGrosa, tout sourire, aux côtés d'Alain Juppé et de Nicolas de Tavernost.
Joseph DaGrosa, tout sourire, aux côtés d'Alain Juppé et de Nicolas de Tavernost. — Nicolas Tucat / AFP
  • Joseph DaGrosa a réussi son grand oral devant le conseil de Bordeaux Métropole.
  • Plus rien ne s’oppose à la vente des Girondins de Bordeaux à GACP.
  • Les nouveaux propriétaires vont choisir un président français mais pas un ancien joueur.

« On a Mbappé, la saison prochaine. En prêt ! Il nous l’a dit », cette boutade d’un élu bordelais à la sortie de l’audition de Joseph DaGrosa devant le conseil de Bordeaux Métropole résume bien l’ambiance autour du grand oral du futur repreneur des Girondins de Bordeaux. Très attendu, il s’est donc « très bien passé avec une personne qui avait bien travaillé son dossier et qui a répondu à toutes les questions sans sourciller », glisse une autre élue.

D’ailleurs, le président du fonds d’investissement américain GACP « a apprécié le moment » tout en rappelant que le « processus avait été très long. » Peut-être trop long à son goût. Mais aujourd’hui, il n’y a plus aucune barrière à la vente des Girondins de Bordeaux. « Tout est réuni pour laisser cette opération se dérouler » a lancé un souriant  Alain Juppé avant le vote de ses élus à main levée, ce vendredi matin. Le président de Bordeaux Métropole en a même profité pour déjà remercier l’actuel propriétaire, M6, « pour son investissement dans le club » depuis 1999.

Joseph DaGrosa a répondu aux questions des élus et des journalistes.
Joseph DaGrosa a répondu aux questions des élus et des journalistes. - Nicolas Tucat / AFP

DaGrosa a bien mandat pour diriger le club au quotidien

Même les plus inquiets semblent être aujourd’hui rassurés après cette audition comme la socialiste Véronique Ferreira : « J’ai senti qu’il y a une vraie volonté personnelle de Mr DaGrosa de s’investir. C’est très positif. J’aurais juste bien aimé voir King Street puisque financièrement, ce sera ce fonds d’investissement qui sera propriétaire du club. » Sur ce point, les élus ont eu la confirmation que le président de GACP avait bien eu mandat pour diriger le club au quotidien.

Alain Juppé a également obtenu des engagements sur l’avenir du club à moyen terme. Un club que M6 « laisse en bonne situation, rappelle Nicolas de Tavernost, il sera en excédent pour cette saison sur le plan financier. » Reste maintenant à savoir l’échelle des investissements américains ? GACP devrait bien investir 80 millions d’euros dans les deux ans et Joseph DaGrosa a promis de ne pas faire du « trading de joueur » : « On ne compte pas sur la vente de joueurs pour atteindre nos objectifs en termes de recettes. On ne vendra pas nos meilleurs joueurs mais seulement ceux qui n’auront pas de temps de jeu. »

Pour ce qui est du futur organigramme du club, le repreneur n’a pas encore choisi le nouveau président : « On est dans la sélection finale. » Selon nos informations, il s’agira d’une personnalité reconnue à Bordeaux mais pas d’un ancien joueur. En attendant Joseph DaGrosa se dit « très excité » à l’idée de reprendre le club. Et il le promet : « On veut prendre soin des Girondins ! »