Girondins de Bordeaux: DaGrosa, un grand oral sans véritable pression

FOOTBALL Le futur repreneur du club va tout de même devoir éclaircir certains points devant les élus de Bordeaux Métropole…

Clément Carpentier

— 

Joseph DaGrosa sera entendu par les élus de Bordeaux Métropole à partir de 18h ce jeudi.
Joseph DaGrosa sera entendu par les élus de Bordeaux Métropole à partir de 18h ce jeudi. — ALAIN JOCARD / AFP
  • DaGrosa, le président de GACP, sera auditionné ce jeudi.
  • Les élus de Bordeaux Métropole veulent obtenir des précisions avant de valider la vente des Girondins de Bordeaux (investissements, organigramme…).
  • Le vote aura lieu vendredi matin.

Il y aura comme une ambiance de conseil de classe, ce jeudi, à Bordeaux Métropole. L’élève Joseph DaGrosa et ses camarades (David Neithardt, son associé et Alain Yacine, son conseiller) ont rendez-vous à 18 heures avec leurs professeurs du jour, les élus métropolitains. Lors d’une audition à huis clos, le président de GACP, futur repreneur des Girondins de Bordeaux, exposera son projet pour le club et répondra aux questions de ces interlocuteurs.

Joe DaGrosa quitte la mairie de Bordeaux devancé par son conseiller Alain Yacine.
Joe DaGrosa quitte la mairie de Bordeaux devancé par son conseiller Alain Yacine. - Clément Carpentier - 20 Minutes

Une audition voulue par Alain Juppé après les doutes émis par la DNCG (Direction nationale du contrôle de gestion) sur le business plan du fonds d’investissement américain. Des doutes qui ont fait passer « le feu au orange » selon l’expression du maire de Bordeaux, l’obligeant le 27 septembre à reporter le vote sur la vente du club, malgré les garanties financières apportées par GACP. Mais depuis, les choses se sont apaisées glisse un proche du dossier :

C’était chaud à l’époque mais ça va mieux. On ne sera pas dans une ambiance de tribunal avec un accusé et des juges. »

Des questions de tout bord

D’ailleurs, l’élève DaGrosa se dit « confiant et honoré » de pouvoir s’exprimer devant les élus. En même temps, il n’y a plus vraiment de suspense. Même les plus fervents opposants au projet de reprise des Girondins semblent avoir rendu les armes à l’image de Pierre Hurmic : « C’est trop tard. Il n’y aura pas de retournement de situation. La messe est dite. Cette audition est un baroud d’honneur. »

Cependant, le conseiller métropolitain EELV (Europe Écologie-Les Verts) compte bien poser quelques questions comme d’autres collègues. Elles tourneront autour des mêmes sujets :

  • La crédibilité du projet
  • La faisabilité du business plan
  • La future gouvernance du club

Une conférence de presse dans la foulée

De son côté, Arielle Piazza, élue de la majorité, souhaite « avoir des précisions sur la grille tarifaire de GACP pour garantir l’accès au stade à tous. Il faut clarifier les choses et Joseph DaGrosa est le bon interlocuteur. » « L’objectif est clairement de montrer qu’on n’est pas dupe », précise Pierre Hurmic.

A l’issue de ce conseil de classe, l’élève Joseph DaGrosa devrait obtenir la mention « passable. » Il pourrait ensuite se présenter face à la presse aux côtés d’Alain Juppé et de Nicolas de Tavernost,​ président du directoire de M6, actuel propriétaire du club, pour dire que tout le monde est enfin sur la même longueur à propos de la vente des Girondins. Et cela même avant le vote des élus prévu vendredi matin.