Marseille: C’est quoi, cet «OM Campus» flambant neuf qui va être inauguré ce week-end?

FOOTBALL L’ancien stade Le Cesne a subi un sacré lifting cet été…

Jean Saint-Marc

— 

L'OM espère former plus de jeunes comme Boubacar Kamara ces prochaines années.
L'OM espère former plus de jeunes comme Boubacar Kamara ces prochaines années. — C. Paris / AP / SIPA
  • L'OM a complètement refait l'ancien stade Le Cesne, que le club olympien va exploiter pendant cinquante ans.
  • Le centre de formation pourrait, à terme, quitter la Commanderie et s'installer dans ce stade du 8e arrondissement de Marseille. 

Il y a la Bonne Mère d’un côté, le massif des Calanques de l’autre. Le stade du Cesne, niché dans le bourgeois quartier de Mazargues, offre une jolie vue pour qui veut lever les yeux du ballon. Il offrira surtout de bien meilleures conditions d’entraînement aux joueurs du centre de formation de l'OM et à son équipe féminine. Rebaptisé « OM Campus », le stade sera officiellement inauguré ce dimanche par Jacques-Henri Eyraud. D’un naturel impatient, 20 Minutes est allé fureter dans les alentours pour voir à quoi il ressemblait.

L'OM Campus ressemble à ça.
L'OM Campus ressemble à ça. - J.S.-M. / 20 Minutes

« Franchement, c’est beau, c’est très bien fait », nous avait annoncé Richard Miron, adjoint au maire de Marseille, chargé des sports. On confirme : les drapeaux flottent au vent, les tribunes sont aux couleurs de l’OM et les trois terrains semblent magnifiques, même s’ils sont en synthétique. « On a complètement refait le site, avec la création de trois terrains, de vestiaires pour les équipes professionnelles féminines et pour la préformation, et la création d’une centaine de places de parking », explique Jonathan Leroy, architecte associé chez Chabanne & Partenaire.

Les féminines vont (enfin) pouvoir passer à la télé

Pourquoi faire ? D’abord pour offrir un écrin aux féminines de l’OM, qui jouaient auparavant dans le tristounet stade Lebert, à la tribune microscopique. Les fans des Marseillaises pourront désormais suivre leur probable remontée en première division depuis une tribune de 400 places… voire à la télé : contrairement à Lebert, l’OM Campus permet les retransmissions. « Ils m’ont assuré qu’une nacelle allait être installée pour les caméras », s’emballe Idriss Kasmi, qui commente les matchs pour le média en ligne Chronos. Pour l’instant, ce n’est pas encore ça : « J’ai dû filmer OM-Saint Priest à hauteur de tête des joueurs, ce n’était pas terrible… »

Les trois terrains serviront aussi aux minots du centre de formation, à l’étroit à la Commanderie. « C’est un magnifique écrin, mais c’est un endroit géographiquement un peu limité pour optimiser les conditions d’entraînement », soupirait l’été dernier le président Jacques-Henri Eyraud. Lors des négociations (parfois tendues) sur le loyer du stade Vélodrome et son exploitation, il a réussi à obtenir, en guise de « bonus », l’utilisation du stade Le Cesne pendant cinquante ans.

Un début

L’OM ne compte pas s’arrêter aux trois terrains et aux vestiaires montés, en urgence, cet été. Il est question, à terme, que le projet évolue… Et que les jeunes du centre de formation soient carrément logés là ? « C'est une option », glisse Jonathan Leroy, qui précise aussitôt : « Mais ce n’est qu’un projet ! L’OM avance pas après pas. » Avec cet OM Campus, le club de McCourt vient toutefois de faire une grande enjambée.