Ligue Europa: Image, effectif, surprise… Pourquoi les Girondins de Bordeaux doivent la jouer à fond?

FOOTBALL Les Bordelais se déplacent, ce jeudi (21h), au Slavia Prague pour le début de la phase de poules…

Clément Carpentier

— 

Les Girondins retrouvent les phases de poules de la Ligue Europa cette saison.
Les Girondins retrouvent les phases de poules de la Ligue Europa cette saison. — VALERY HACHE / AFP
  • Bordeaux retrouve cette saison les phases de poules de la Ligue Europa.
  • Un bon moyen de renvoyer enfin une bonne image du club au niveau européen et de faire jouer un effectif très conséquent.
  • Les Girondins peuvent prendre exemple sur l’OM pour pourquoi pas s’offrir un parcours inattendu.

Les Girondins de Bordeaux vont-ils (enfin) se réconcilier avec la Coupe d’Europe ? Il faut dire que depuis leur quart de finale de Ligue des champions contre l’Olympique Lyonnais en 2010, leurs performances ne sont pas glorieuses sur la scène européenne. A part un pauvre 8e de finale de Ligue Europa en 2013 contre le Benfica Lisbonne, il n’y a rien à retenir. Le club a fini dernier de sa poule en 2014 et 2016 ou carrément était éliminé lors d’un tour préliminaire en 2017. Ça pique !

Les Girondins retrouvent les phases de poules de la Ligue Europa cette saison.
Les Girondins retrouvent les phases de poules de la Ligue Europa cette saison. - VALERY HACHE / AFP

Après trois tours préliminaires cette saison, les revoilà en phase de poules. Dans un groupe abordable (Slavia Prague, Copenhague et Saint Pétersbourg), les Bordelais attaquent, ce jeudi (21h), par un déplacement en République Tchèque. Alors pourquoi devraient-ils jouer à fond cette Ligue Europa pour une fois ?

Parce qu’il y a l’image du club à redorer

Moqués pour leurs résultats depuis plusieurs saisons et encore plus depuis l’épisode Videoton, les Girondins feraient bien d’avoir la bonne idée de redorer leur blason en Europe. Et encore plus par les temps qui courent. Entre un début de championnat pas loin d’être catastrophique (19e de Ligue 1) et une vente du club vivement critiqué par certains supporters, toutes victoires sont bonnes à prendre.

De plus, il serait très mal venu de prendre cette compétition par-dessus la jambe comme par le passé. En effet, aujourd’hui les clubs français la jouent à fond à l’image de Lyon, Marseille ou encore Nice la saison dernière. Si c’était le cas, les Bordelais n’amélioreraient vraiment pas leur cote de popularité.

Parce qu’il y a un effectif à gérer

En tout cas, certains devraient être plus motivés que d’autres à l’idée de jouer cette Ligue Europa. Ce sont les habituels remplaçants. Les Vada, Jovanovic, De Préville, Pellenard, Gajic, Otavio… Avec d’ores et déjà six matchs supplémentaires au calendrier, ils devraient avoir leur chance face aux Tchèques, Danois et Russes.

Otavio, Lewzuck ou Vada pourraient avoir du temps de jeu lors des matchs de Ligue Europa.
Otavio, Lewzuck ou Vada pourraient avoir du temps de jeu lors des matchs de Ligue Europa. - JASPER JACOBS / AFP

Alors que Gustavo Poyet (avant son licenciement) souhaitait réduire son effectif à 25 joueurs cet été, ils sont finalement aujourd’hui 32 sous contrat professionnel. Autant dire que pour gérer son effectif et les ego, Ricardo ne se plaindra pas de ce calendrier un peu plus chargé. C’est aussi une bonne manière de garder tout le monde sur le pied de guerre et de créer pourquoi pas une dynamique de groupe. Exemple, Marseille, la saison dernière.

Parce qu’on est jamais à l’abri d’une bonne surprise

Justement, comment ne pas évoquer le parcours de l’OM même si cela risque d’énerver quelques supporters bordelais. Alors qu’au départ, les Marseillais envisageaient sûrement qu’au mieux un 8e voire un quart de Ligue Europa, ils se sont retrouvés à 90 minutes du titre face à l’Atletico de Madrid. Malgré la présence de cadors européens (Chelsea, Arsenal, Milan ou Séville), il y a souvent des surprises dans cette compétition et l’OM avait su en profiter. Alors pourquoi pas Bordeaux ?