Coupe du monde: Comment Dimitri Payet a «fait le deuil» de sa non-sélection

FOOTBALL Le meneur de jeu de l'OM avoue avoir passé un début d'été compliqué après sa blessure en finale de Ligue Europa et sa non-sélection pour la Coupe du monde...

J.S.-M.

— 

Dimitri Payet lors d'un match amical.
Dimitri Payet lors d'un match amical. — Simon Carlton/UK Sports P/SIPA

C’était un sujet délicat mais inévitable : en conférence de presse, Dimitri Payet a évoqué sa non-participation à la Coupe du monde remportée par l’équipe de France. « Au début, c’était compliqué de regarder les matchs », a-t-il avoué, avant de reconnaître qu’il s’était progressivement pris au jeu : « J’ai suivi la Coupe du monde comme tout le monde », raconte le meneur de jeu de l'OM. Mais « c’est la dure loi du sport, ça ne figurera jamais sur mon palmarès ! »

En fin de saison dernière, Dimitri Payet a dû surmonter une triple épreuve : la défaite en finale de Ligue Europa, sa blessure, la non-sélection en équipe de France.

Il fallait d’abord faire le deuil, entre la désillusion de cette finale, la blessure, il fallait passer outre et c’était très très difficile. J’en ai profité pour me soigner, passer du temps avec ma famille que je n’avais pas trop l’occasion de retrouver l’an dernier avec les matchs tous les trois jours. Et depuis la reprise, je me focalise sur cette nouvelle saison. »

Et il rêve d’être de nouveau sélectionné avec les Bleus : « Je n’ai pas envie d’arrêter la sélection sur cette blessure », a conclu le capitaine de l’OM, âgé de 31 ans.

>> A lire aussi : Emmanuel Macron a invité Dimitri Payet et Laurent Koscielny pour la finale

>> A lire aussi : «S’il faut le refaire, je le referais», Payet assume d’avoir joué la finale sur une jambe (et dit adieu au Mondial)