VIDEO. OL: Jean-Michel Aulas détaille la situation de Bruno Genesio et de Juninho en vue de la saison prochaine

FOOTBALL Le président lyonnais a détaillé ses intentions concernant l’organigramme du club, ce lundi dans l’émission « Tant qu’il y aura des Gones » sur TLM…

Jérémy Laugier

— 

Jean-Michel Aulas, ici lors d'un point presse en bord de terrain, avant Besiktas-OL en avril 2017.
Jean-Michel Aulas, ici lors d'un point presse en bord de terrain, avant Besiktas-OL en avril 2017. — Arnaud Andrieu/SIPA
  • Jean-Michel Aulas était l'invité de l'émission «Tant qu'il y aura des Gones», lundi sur la chaîne TLM.
  • Le président lyonnais est notamment revenu sur la question de l'entraîneur et du directeur sportif, deux postes cruciaux qui ne sont pas encore tranchés en vue de la saison prochaine.

Les interrogations ne manquent pas concernant la direction sportive de l’OL pour la saison prochaine. A commencer par cette possible arrivée d’un directeur sportif évoquée par Jean-Michel Aulas dès mai 2017.

Invité lundi de l’émission Tant qu’il y aura des Gones sur TLM, le président de l’OL a d’abord évoqué « une structure extrêmement rodée et qui fonctionne parfaitement sous la responsabilité de Gérard Houllier », sans oublier de citer également Bernard Lacombe. Pour autant, JMA a rappelé son souhait de recruter Juninho à ce poste de directeur sportif.

J’ai effectivement imaginé faire revenir Juninho. Les choses avancent, on discute toujours. Il passait ses diplômes et les a maintenant. Comme aujourd’hui, Bernard et Gérard sont ici, il n’y a pas d’urgence. Mais à un moment ou à un autre, peut-être au moment où vous vous y attendrez le moins, Juni va revenir. Il connaît nos propositions et il est intéressé. »

« Je souhaite vraiment qu’il y ait une unité autour de Bruno Genesio »

Autre dossier chaud en vue de la saison 2018-2019 : la question de l’entraîneur. En place depuis janvier 2016 et sous contrat jusqu’en juin 2019, Bruno Genesio réunit selon Jean-Michel Aulas, les trois critères principaux : « quand on est président, on demande trois choses à un entraîneur : qu’il ait une relation de confiance avec ses joueurs, un sens tactique évolué et qu’il s’entende bien avec le président ». Pour autant, une troisième place synonyme de possible qualification en Ligue des champions assurerait-elle dans un mois à Bruno Genesio de rester sur le banc de l’OL la saison prochaine ?

Je ne vois pas pourquoi il ne le serait pas. Mais ceci étant, en football, tout est possible. On fera comme chaque année une réunion avec tous les partenaires. Il faut aussi demander à Bruno s’il aura encore envie de continuer après le traitement qu’il a subi pendant des années, et quelques fois de manière très injuste. Il a un contrat et j’ai l’habitude de respecter les contrats. Je souhaite vraiment qu’il y ait une unité autour de Bruno, du club, de l’institution, pour qu’on aille se qualifier pour cette Ligue des champions. Après, en fonction de ça, nous prendrons les décisions qui s’imposent pour continuer de progresser. »

Au passage, JMA a rappelé durant cette interview réalisée par le site Olympique et Lyonnais que son objectif était de « gagner une Coupe d’Europe avec son équipe masculine » avant de quitter la présidence du club.