TFC: «Serein» et «rebelle»... Le banni Zinédine Machach rejoint Naples, leader du championnat d'Italie

FOOTBALL Le club napolitain a officialisé ce jeudi soir la signature de Zinédine Machach, le jeune milieu de terrain licencié par le TFC fin octobre…

Nicolas Stival

— 

Zinédine Machach avec le TFC contre Lorient lors d'un match de Ligue 1 au Stadium de Toulouse, le 5 décembre 2015.
Zinédine Machach avec le TFC contre Lorient lors d'un match de Ligue 1 au Stadium de Toulouse, le 5 décembre 2015. — P. Pavani / AFP
  • Zinédine Machach avait été viré par Toulouse après une grave altercation avec l’entraîneur de l’équipe réserve.
  • Le joueur « est resté assez serein », assure son avocat.
  • Le plus dur commence pour le Marseillais de naissance.

C’était attendu, c’est officiel. Zinédine Machach a signé ce jeudi à Naples, leader du championnat d’Italie, jusqu’en 2022. Une énorme promotion pour l’ancien milieu de terrain du TFC, licencié fin octobre par le club toulousain, après une grave altercation avec Denis Zanko, l’entraîneur de l’équipe réserve.

On pourrait imaginer que le jeune joueur de 22 ans a passé quelques semaines délicates sur le plan moral. 20 Minutes a contacté son avocat, Romuald Palao, presque surpris lorsqu’on l’a interrogé sur le sujet. « Zinédine est resté assez serein », assure-t-il. A raison : un événement qui aurait pu sonner le glas de sa carrière se transforme finalement en un énorme coup d’accélérateur.

Tout à prouver

Même si le Marseillais de naissance, prêté à l’OM la saison dernière, a tout à prouver au côté des Hamsik, Insigne ou Mehrtens, qui ne l’ont pas attendu pour briller. « Tout d’abord, nous sommes assez surpris de le voir signer, admet "Vale", l’un des responsables de SSC Napoli France, communauté de supporters très active sur Facebook et Twitter. Le dernier souvenir que nous avions de lui était son altercation avec l’entraîneur de la réserve de Toulouse. On s’est alors demandé comment on pouvait donner sa chance à un gamin "rebelle" comme ça. » Et puis, après réflexion…

« Avec un peu plus de recul, on se dit qu’il faut lui accorder une seconde chance. Peut-être que dans une structure plus professionnelle, il comprendra qu’il va falloir avoir une meilleure mentalité. Après, si on ne parle que du terrain, du peu que nous avons vu de ses passages à Marseille et Toulouse, il semble être un très bon joueur de ballon. Il se dirige vers un prêt pour le reste de la saison. Nous serons attentifs à ce qu’il fera »

En attendant cet éventuel prêt, Machach pourra compter sur les francophones Faouzi Ghoulam, Kalidou Koulibaly et Adam Ounas pour s’acclimater à l’ambiance du San Paolo, un brin plus chaude que celle du Stadium. Mais l’ancien Violet n’en a pas fini avec Toulouse.

>> A lire aussi : Toulouse: Plaintes, prud'hommes... Le feuilleton «Zinédine Machach vs TFC» est loin d’être terminé

Le milieu de terrain poursuit son ancien employeur devant les prud’hommes et deux plaintes ont par ailleurs été déposées (l’une par Zanko, l’autre par Machach) car les deux protagonistes de la rixe s’accusent mutuellement d’avoir porté le premier coup. « Les dates des procès ne sont pas encore fixées, cela suit son cours », indique Me Romuald Palao. D’ici là, « il faut qu’il gagne avec Naples », lance l’avocat. Y a plus qu’à.