Xeka est prêté depuis le début de saison à Dijon
Xeka est prêté depuis le début de saison à Dijon — PHILIPPE DESMAZES / AFP

FOOTBALL

Ligue 1: Le LOSC met une grosse pression sur ses joueurs prêtés

Le club nordiste n'a pas d'autre choix que d'essayer de récupérer ses joueurs prêtés ailleurs pour pouvoir se renforcer cet hiver...

Lille ne lâche rien. Interdit de recrutement cet hiver par la DNCG, le club nordiste ne peut pas se renforcer. A moins de faire revenir les joueurs que le LOSC a décidé de prêter cet été à d’autres clubs pour une saison. C’est justement ce à quoi s’activent ces derniers jours les dirigeants lillois. Vu que Lille va être obligé de se séparer d’un voire même deux joueurs majeurs cet hiver pour faire entrer de l’argent frais, il ne peut compenser ces départs qu’en rappelant plus tôt que prévu ses joueurs prêtés. Et trois cas sont dans le viseur lillois.

Eder pourrait bien revenir cet hiver

Prêté au Lokomotiv Moscou, le héros à vie du Portugal y a inscrit trois buts en neuf matchs. Mais l’attaquant n’est pas opposé à un retour dans le Nord où il sera mis en concurrence avec Ponce, le seul attaquant de pointe de l’effectif « La présence d’un autre attaquant me permettrait d’avoir différentes options au niveau du jeu », ne cache pas Christophe Galtier, le coach nordiste. Les négociations avancent avec le club russe pas forcément opposé au départ du joueur.

Grosse pression sur Mothiba

Prété à Valenciennes depuis janvier 2017, Lebo Mothiba est l’une des valeurs sûres de l’effectif du VAFC avec lequel il a inscrit huit buts en Ligue 2 depuis le début de saison. De quoi susciter l’intérêt des dirigeants lillois qui font pression sur le joueur pour qu’il revienne dès cet hiver. Problème : VA s’oppose à un retour prématuré du Sud-Africain chez le voisin.

Xeka veut rentrer, Dijon s’y oppose

« Je sais que Xeka veut nous rejoindre. Il n’en reste pas moins qu’il faudrait qu’on ait l’accord entre les deux clubs pour que l’opération puisse se faire. ». Christophe Galtier a tout résumé. Si le milieu portugais aimerait rentrer dans le Nord, Dijon refuse de s’en séparer. Et vu que dans ce dossier, c’est le club bourguignon qui aura le dernier mot, Lille est pour l’instant mal parti. Mais le forcing continue.