Girondins de Bordeaux: Quand les salariés débarquent à l'entraînement pour soutenir les joueurs

TOUS ENSEMBLE C’est l’union sacrée au club avant le déplacement capital à Troyes…

Clément Carpentier

— 

Les salariés face à Jocelyn Gourvennec et ses joueurs.
Les salariés face à Jocelyn Gourvennec et ses joueurs. — Nicolas Tucat / AFP

Les salariés administratifs du club de Bordeaux, accompagnés des jeunes du centre de formation, sont venus jeudi matin sur le terrain d’entraînement apporter leur soutien aux joueurs et au staff, en panne de confiance et de résultats depuis deux mois. Bordeaux, qui a dégringolé au classement de la L1 cet automne, est actuellement 15e du championnat avec seulement un point d’avance sur le barragiste Lille alors que débute samedi la phase retour avec un déplacement à Troyes.

Jocelyn Gourvennec a pris la parole pour remercier les salariés de leur soutien.
Jocelyn Gourvennec a pris la parole pour remercier les salariés de leur soutien. - Nicolas Tucat / AFP

En fin de matinée, une petite centaine de personnes a quitté le Château du Haillan, siège social du club, pour rejoindre le terrain synthétique où s’entraînaient les hommes de Jocelyn Gourvennec. Massés près du terrain, ils ont été rejoints en fin de séance par les joueurs et leur staff. Un de leurs représentants a pris la parole pour les encourager, Gourvennec lui a répondu devant une assistance qui a applaudi cette union sacrée.

>> A lire aussi : Girondins de Bordeaux: Gros chambrage entre des supporters et le club

Les joueurs ont apprécié ce geste

L’initiative a été appréciée des joueurs. En conférence de presse, le milieu Jérémy Toulalan a déclaré que « cela nous a fait plaisir parce qu’en ce moment, du soutien on n’en a pas énormément ». « J’ai fait pas mal de clubs, on a été dans des situations difficiles, mais c’est vrai que c’est la première fois que je vois ça et c’est vrai que ça fait chaud au cœur. Dans cette période difficile, il faut qu’on soit tous unis et avoir conscience qu’il faut tout faire pour que le club ne descende pas », a ajouté le capitaine girondin.

Le revenant Paul Baysse a salué les salariés.
Le revenant Paul Baysse a salué les salariés. - Nicolas Tucat / AFP

Lundi après-midi, lors du décrassage suivant la défaite à Granville (1-2 a.p.) en Coupe de France, les Bordelais avaient été conspués par une trentaine de supporters qui les avaient traités de « bande de chèvres » et avaient demandé une nouvelle fois la démission de Gourvennec.

>> A lire aussi : Incidents aux Girondins de Bordeaux: Stéphane Martin «espère que ça ne va pas déraper»