Incidents aux Girondins de Bordeaux: Stéphane Martin «espère que ça ne va pas déraper»

INTERVIEW Des supporters bordelais ont perturbé l’entraînement ce lundi après la nouvelle défaite en Coupe de France…

Propos recueillis par Clément Carpentier

— 

Stéphane Martin n'est pas surpris par l'attitude de certains supporters bordelais.
Stéphane Martin n'est pas surpris par l'attitude de certains supporters bordelais. — Nicolas Tucat / AFP
  • Des supporters ont crié leur colère lors de la séance du jour.
  • Le président bordelais n’est pas surpris et veut se concentrer uniquement sur le match à Troyes le week-end prochain.
  • Stéphane Martin espère une recrue avant la fin de la semaine.

Stéphane Martin n’est pas le genre de dirigeant à se dérober même en pleine crise sportive. Malgré une journée très chargée, le président des Girondins de Bordeaux a tenu à revenir sur les incidents survenus lors de l’entraînement ce lundi au Haillan (une vingtaine de supporters bordelais ont invectivé les joueurs et leur entraîneur toute au long de la séance) après l’élimination en Coupe de France face aux amateurs de Granville.

>> A lire aussi : Trois cartons rouges, deux penaltys, une prolongation… L’élimination grotesque des Girondins par Granville (2-1) en Coupe

Quelle est votre réaction après les incidents autour de la séance d’entraînement ?

On n’est pas surpris par ce que l’on a entendu. On a déjà vu ce genre de comportement au stade et sur les réseaux sociaux depuis plusieurs semaines. Ce n’est pas nouveau. C’est juste triste.

Avez-vous peur que cela dérape ?

J’espère que cela ne va pas déraper. Personne ne serait gagnant. Tout le monde est conscient de la situation et on fait tout pour qu’elle change.

Votre position ne change pas sur la situation de Jocelyn Gourvennec ?

Non, nous avons toujours la même ligne directrice. Et surtout, aujourd’hui, on est dans la préparation du match de Troyes. Il y a une urgence. L’objectif, c’est de retrouver le goût de la victoire le plus rapidement possible.

>> A lire aussi : Trois cartons rouges, deux pénos, une élimination contre Granville, Bordeaux touche le fond mais creuse toujours

Où en est votre mercato ?

On travaille pour faire venir des joueurs. Plus ce sera rapide, mieux ce sera. Je ne sais pas si on arrivera à faire signer un joueur avant le match de ce week-end.

>> A lire aussi : On l'avait vu venir, Jocelyn Gourvennec confirmé à son poste d'entraîneur des Girondins

La piste Paul Baysse avance ?

C’est une piste comme les autres. Il fait partie d’une liste, il n’est pas plus une priorité qu’un autre. Tout le monde me parle de ce joueur mais il y en a d’autres. On se doit d’avancer sur plusieurs dossiers en même temps. C’est exactement la même chose sur le dossier Aleksandar Mitrović (attaquant de Newcastle). Et c’est encore plus difficile de négocier avec les Anglais.