VIDEO. TFC: Mais qui es-tu vraiment Ola Toivonen, «joueur magnifique qui réussit à se faire siffler»?

FOOTBALL Auteur d’un but et d’une passe décisive contre Clermont, mercredi soir en Coupe de la Ligue, l'attaquant suédois Ola Toivonen reste un joueur difficile à cerner…

Nicolas Stival

— 

Ola Toivonen, l'attaquant suédois du TFC, contre Clermont Foot en Coupe de la Ligue, le 25 octobre 2017 au Stadium de Toulouse.
Ola Toivonen, l'attaquant suédois du TFC, contre Clermont Foot en Coupe de la Ligue, le 25 octobre 2017 au Stadium de Toulouse. — R. Gabalda / AFP
  • Inconstant, l’international suédois est capable de gestes de grande classe, comme cette talonnade décisive pour Yaya Sanogo face à Clermont.
  • Pascal Dupraz n’a jamais caché son faible pour son attaquant de 31 ans.

Des matchs traversés comme une ombre avec, soudain, un éclair de génie qui fait lâcher un « Ah oui, quand même ! ». Ola Toivonen fait partie de ces rares joueurs dont il est difficile d’évaluer le réel talent, même après avoir assisté à plusieurs dizaines de ses prestations. Mercredi soir, l’international suédois de 31 ans n’a pas tout réussi, mais il a marqué après avoir délivré une splendide passe décisive face à Clermont (Ligue 2), lors d’un anonyme seizième de finale de Coupe de la Ligue remporté par le TFC (4-2).

Sanogo : « c’est très facile d’évoluer avec des joueurs comme Ola »

D’une talonnade subtile, le « neuf et demi » a ainsi permis à Yaya Sanogo d’inscrire son premier but toulousain, avant que son partenaire d’un soir en attaque ne lui rende la pareille. « C’est très facile d’évoluer avec des joueurs comme Ola, assure l’ancien avant-centre d’Arsenal, de sa voix chaude et grave, façon Barry White. On n’a pas besoin de trop se parler. Il a une première touche de balle assez exceptionnelle. »

Seulement, l’homme qui a compliqué la tâche des Bleus sur la route du Mondial russe, en convertissant en but une ultime relance ratée de Hugo Lloris un soir de juin à Solna, donne parfois l’impression de compter ses efforts. Sans oublier une vitesse de pointe toute relative et des statistiques pas forcément mirobolantes (sept buts en L1 en 2017-2018, mais encore aucun cette saison).

Pourtant, Pascal Dupraz reste un fan inconditionnel du géant (1,92 m), passé par le PSV Eindhoven puis par Rennes, à la différence de nombreux supporters des Violets. « Ola est un joueur magnifique qui réussit à se faire siffler car de temps en temps, il court moins que les autres », synthétise assez joliment l’entraîneur du TFC.

Une sorte d’artiste qui ne fera jamais l’unanimité, mais que ses pairs tiennent en haute estime. Comme Sanogo, plein d’admiration et de gratitude au moment d’évoquer l’offrande : « La talonnade d’Ola sur mon but, il n’y a que lui qui peut faire ça… »