Coupe du monde 2022 : L’arbitre de Tunisie-Australie a-t-il involontairement été décisif en crochetant Ellyes Skhiri ?

FOOTBALL La sélection tunisienne peut s’estimer très malheureuse sur sa défaite (1-0) contre l’Australie ce samedi, marquée par un fait de jeu insolite sur le seul but de la rencontre

J.Lau.
— 
L'arbitre allemand Daniel Siebert a, bien malgré lui, pénalisé l'équipe tunisienne sur l'unique but du match de samedi, inscrit par l'Australien Mitchell Duke.
L'arbitre allemand Daniel Siebert a, bien malgré lui, pénalisé l'équipe tunisienne sur l'unique but du match de samedi, inscrit par l'Australien Mitchell Duke. — Miguel MEDINA / AFP

L’espace d’un instant, on a cru que Tony Chapron était sorti de sa retraite, ce samedi, pour arbitrer Tunisie-Australie (0-1). On dispute la 23e minute de jeu de cette rencontre de la Coupe du monde au Qatar, lorsque les Socceroos lancent une contre-attaque. Au milieu du terrain, l’ancien Montpelliérain Ellyes Skhiri est sur le point d’intercepter un ballon chaud dans le rond central mais il s’effondre au sol. Deux passes et dix secondes plus tard, la Tunisie subit le seul but du match, sur un coup de tête de Mitchell Duke. Mais que s’est-il donc exactement passé ?



Au ralenti, on voit clairement l’arbitre allemand Daniel Siebert crocheter le milieu tunisien, en laissant involontairement traîner sa jambe dans la course de celui-ci. Malgré les contestations d’Ellyes Skhiri sur le coup, Daniel Siebert a validé le but. Un terrible coup du sort pour la sélection de Jalel Kadri, plutôt dominatrice sur l’ensemble de la rencontre, mais désormais quasiment éliminée, avec un seul point au compteur, avant de défier la France mercredi.



Face aux médias, les Tunisiens ne sont pas revenus sur cet étrange épisode, à l’image d’Ellyes Skhiri, le premier joueur concerné : « On ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes pour notre début de rencontre, même si on a ensuite montré qu’on était la meilleure équipe ». Même son de cloche pour son coéquipier Naïm Sliti : « Ce match, on l’a perdu dans les 30 premières minutes. Il faudra faire un exploit contre la France mais on en est capable. Dans les grands rendez-vous, on est là. On a un rêve et ça continue ».