Le journal des Bleus à la Coupe du monde: La moustache de Rami comme le crâne de Barthez... Les Croates ont peur que Thuram joue...

FOOTBALL Tout ce qu’il faut savoir sur l’actualité de l’équipe de France au réveil…

N.C.

— 

La moustache d'Adil Rami, nouvel objet de superstition des Bleus, 20 ans après le crâne de Barthez.
La moustache d'Adil Rami, nouvel objet de superstition des Bleus, 20 ans après le crâne de Barthez. — YURI CORTEZ / AFP

De notre envoyé spécial à Istra,

Samedi 14 juillet

L’échange du jour : La Croatie lance le match, la France répond

Les deux sélections se sont gentiment chambrées sur leurs comptes Twitter vendredi. « Juste pour être sûrs, Lilian Thuram n’est pas dans votre équipe cette année, n’est-ce pas ? », ont demandé les Croates, qui ne sont toujours pas remis de la demi-finale de 1998. « Si vous promettez de ne pas lâcher Davor Suker contre nous, on convaincra Lilian de ne pas jouer. Cela dit, son remplaçant a aussi un penchant pour le but ! », a répondu le compte des Bleus, avec une photo de Benjamin Pavard.

La superstition du jour : La moustache porte-bonheur de Rami

On semblait avoir aperçu ça depuis quelques matchs, Antoine Griezmann a levé le voile en conférence de presse. Oui, il y a bien une petite superstition qui s’est mise en place avec Adil Rami, dont il touche la moustache avant les matchs. « Oh, il le vit bien je pense. Je l’ai fait à partir des quarts, ça m’avait porté chance. Alors on ne change rien, on va continuer pareil ».

La vidéo du jour : Mbappé, tranquillou

Ça va Kylian la sérénité à 19 piges à deux jours d’une finale de Coupe du monde ? Ouais, ça va pas mal apparemment.

L’info du jour : On sait qui va ramener le trophée

Philipp Lahm, le capitaine de l’équipe d’Allemagne championne du monde en 2014, présentera officiellement le trophée de la Coupe du monde aux spectateurs du stade Loujniki avant l’entrée des deux équipes pour la finale, dimanche. Il sera accompagné sur le terrain de la mannequin russe Natalia Vodianova, qui était déjà présente pour la cérémonie d’ouverture.

La décla du jour : Griezmann a de la répartie

Interrogé sur le fait qu’il marquait moins et laissait la lumière à Mbappé dans le jeu, le numéro 7 des Bleus a eu la réponse parfaite : « J’ai vu qu’en terminant meilleur buteur, on avait perdu, alors je me suis dit que j’allais changer », a-t-il dit en se marrant. Avant de redevenir plus sérieux : « Mon jeu change un peu, je redescends, je change les rythmes du match. Si je marque tant mieux mais je pense à l’équipe avant de marquer ».

Le programme du jour

Les Bleus quitteront leur camp de base à 11h30*, pour aller s’installer à l’hôtel Hyatt Regency de Moscou. La conférence de presse de Didier Deschamps et Hugo Lloris aura lieu à 16h45, avant un dernier entraînement à 17h30, ouvert aux médias les 15 premières minutes, au stade annexe 8, à proximité du stade Loujniki.

*Heure locale, retirez une heure pour l’horaire en France