Coupe du monde 2018: Neymar qui roule, l'Argentine qui égalise... Ce Mondial est celui des montages géniaux

FOOTBALL Roulades de Neymar, « invention » de buts… Des internautes rivalisent d’ingéniosité depuis le début de la Coupe du monde…

N. S. avec J. L.

— 

L'Argentin Zekiel79 a publié un montage vidéo où il imagine que l'Argentine a égalisé à 4-4 dans les arrêts de jeu contre la France, en huitième de finale de la Coupe du monde 2018.
L'Argentin Zekiel79 a publié un montage vidéo où il imagine que l'Argentine a égalisé à 4-4 dans les arrêts de jeu contre la France, en huitième de finale de la Coupe du monde 2018. — Zekiel79
  • Malgré les problèmes de droits, des montages vidéo inondent les réseaux sociaux pendant ce Mondial.
  • Un « magicien » argentin, qui a inventé l’égalisation de l’Albiceleste contre la France, évoque son art.

C’est drôle et complètement bluffant pour un béotien en informatique, qui galère même sur Paint. Depuis le début de la Coupe du monde, des vidéo montages empilent les retweets et rendent plus belle la compétition.

Enfoncés les Vines, ces courtes vidéos qui avaient marqué le Mondial 2014, au point d’irriter les diffuseurs. L’artisanat a laissé la place à l’art, pour, au terme d’un boulot extrêmement chiadé, se moquer des roulades de Neymar ou encore faire exploser Alisson, le gardien brésilien, plutôt qu’un gros ballon de baudruche…

« Je peux faire une vidéo qui dure seulement 20 secondes au final, mais qui représente quatre ou cinq heures de travail », témoigne Zekiel 79. Derrière ce pseudo se cache un Argentin prénommé Ezequiel, dont les œuvres cartonnent depuis 2014 en Amérique latine et plus largement dans le monde hispanophone.

C’est lui qui a notamment « inventé » une égalisation argentine à 4-4, sur une reprise d’Angel Di Maria, dans les ultimes instants du huitième de finale remporté par les Bleus. « Celle-là, elle m’a demandé près de sept heures de travail. Je suis très perfectionniste et je soigne beaucoup les détails. »

En effet : attitudes des joueurs, réactions, modification du score… C’est tellement parfait que ça en devient presque flippant. Zekiel79 s’amuse aussi à revisiter les buts mythiques de l’Albiceleste à la Coupe du monde 1986, et il se permet même de « ruiner » le slalom mythique de Diego Maradona contre l’Angleterre, avec un ballon qui finit sur le poteau au lieu de pénétrer dans les filets de Peter Shilton.

« Le procédé est assez complexe et demande des capacités en termes de montage, ainsi que la connaissance du logiciel spécifique, reprend le magicien argentin. Pour les animations de la balle et certains effets, comme changer le score, j’utilise After Effects, qui fonctionne comme Photoshop, mais pour la vidéo. »

Dans le civil, Ezequiel possède (oh surprise !) une entreprise spécialisée dans la transmission de vidéoconférences et dans la réalisation de vidéos institutionnelles. « Malheureusement, je ne peux toujours pas générer beaucoup d’argent à partir de ce que je fais sur les réseaux sociaux », regrette celui qui a aussi imaginé la qualification de la Colombie aux dépens de l'Angleterre.

Parfois, son boulot est tout simplement utilisé sans qu’il soit crédité. Et puis, il y a une histoire de droits, forcément.

« YouTube a une section qui permet d’utiliser les images appartenant à d’autres, appelée "Fair Use". Car YouTube considère que si l’on prend du matériel d’un tiers et qu’on le modifie pour que le message soit différent de l’original, cela peut être considéré comme une nouvelle œuvre. Mais les grandes organisations comme la FIFA ou l’UEFA n’ont jamais accepté une réclamation de ma part. D’autres grandes chaînes de télévision ont abandonné les droits pour que je puisse monétiser une partie de mon contenu. »

En France, BeIN Sport, qui retransmet l’intégralité des matchs de la Coupe du monde en Russie, n’a pas donné suite à nos sollicitations. Mais si un émule français de Zekiel79 nous lit, on se permet de glisser quelques suggestions.

  • la frappe de Dédé Gignac sur le poteau en finale de l’Euro 2016 termine en fait dans les buts et donne le titre à la France.
  • Harald Schumacher se claque avant d’aller percuter Patrick Battiston en demi-finale du Mondial 1982.
  • le tir au but de David Trezeguet rebondit derrière la ligne de but lors de la finale 2006 contre l’Italie.