Coupe du monde 2018: La Belgique détrône l'Espagne, la France stagne... Notre «classement virtuel» du Mondial (étape 2)

POWER RANKING Ca bouge en haut de classement...

B.V. et J.L.D

— 

La température de ce Mondial
La température de ce Mondial — SIPA & 20 minutes

Deuxième fournée de matchs terminée. Nous avons vu toutes les équipes jouer deux fois dans cette Coupe du monde et on peut commencer à affiner un peu notre « classement virtuel » des équipes du Mondial. Mention spéciale à la Belgique, qui nous impressionne vraiment.

L’idée : on classe les 32 équipes en fonction de ce qu’on voit sur le terrain et de ce que l’on attend d’elles. Avec pour objectif d’essayer de se rapprocher le plus du résultat final. C’est subjectif bien sûr, mais validé par les 8 personnes travaillant sur la Coupe du monde à 20 Minutes. Après chaque fournée de matchs, ce classement sera mis à jour.

>> Pour retrouver le premier classement virtuel

1. Belgique +2 places (2 victoires)

Incontestablement l’équipe la plus impressionnante de ce début de Mondial. Elle n’a pas joué contre des foudres de guerre, certes, mais le Panama et la Tunisie ont explosé en plein vol. De loin l’une des équipes les plus complètes offensivement (Lukaku, Hazard, De Bruyne, Mertens) et une génération qui arrive enfin à maturité. Et si c’était l’année de la Belgique ?

2. Espagne -1 (1 victoire, un match nul)

Quoi, l’Espagne perd une place en gagnant un match ? Ben ouais. Parce que la victoire de la Roja face à l’Iran était bien moins convaincante dans le jeu que le match nul brillant face au Portugal. Oh, les Espagnols ne seront pas loin à la fin, c’est sûr, mais ils nous font moins rêver que la Belgique. Pour l’intant.

3. Croatie +3 (2 victoires)

Pouah, ce match face à l’Argentine ! Sans pitié, les Croates ont roulé sur les potes à Messi (3-0) et sont déjà en huitièmes. Et franchement, vu la qualité du niveau de jeu et la maitrise tactique affichée, on se dit qu’il faudra bégayer face à eux pour espérer les sortir. L’une des équipes frissons de ce Mondial.

4. Mexique +1 (2 victoires)

Après la version « tout le monde derrière et on joue en contre », la Mexique a offert la version « on garde le ballon et on joue en attaques placées » contre la Corée du Sud. Avec le même résultat : une deuxième victoire. Le Mexique est parti pour être la surprise de cette Coupe du monde. Attention : malgré leurs 6 points, El Tri n’est pas encore qualifié pour les huitièmes et doit assurer au moins un nul contre la Suède.

5. Brésil -3 (1 victoire, 1 nul)

Là-aussi, c’est en gagnant que le Brésil baisse. On avait entrevu des faiblesses dans le jeu brésilien contre la Suisse, là on se pose vraiment des questions. C’était pas nul contre la Costa Rica (2-0), mais c’était poussif et tardif. Et Neymar n’y est toujours pas. On commence à s’inquiéter ?

6. Angleterre +3 (2 victoires)

Premier succès poussif contre la Tunisie, deuxième explosif contre le Panama. Il y a vraiment du talent dans cette équipe anglaise, et le père Kane a l’air en pleine forme. On sait qu’ils vont perdre aux penalties à un moment de la compétition, mais désormais la question est de savoir quand : ils sont déjà qualifiés pour les huitièmes.

7. France = (2 victoires)

Ca ne bouge pas pour la France, qui a remporté sa deuxième victoire mais ne convainc encore pas grand-monde. Rendez-vous en huitièmes de finale pour un premier vrai gros test, qui sera déjà sans filet.

8. Allemagne = (1 victoire 1 défaite)

Ca ne bouge pas non plus pour les Allemands. Oh, ils étaient à une minute près de perdre environ 10 places, mais le coup-franc de Kroos les a sauvés du précipice. L’Allemagne peut désormais se qualifier en battant la Corée du Sud lors du dernier match et une fois qu’ils seront dans le tableau final attention : l’Allemagne reste l’Allemagne. Même si elle est moins souveraine que d’habitude.

9. Portugal -5 (1 nul 1 victoire)

Pff… Quel non match face à Maroc. Une tête sur corner de CR7 en début de match et puis plus rien. Le Portugal devra ne pas perdre contre l’Iran pour se qualifier. Ca devrait le faire mais franchement, ce n’est pas très rassurant.

10. Russie +5 (2 victoires)

Le premier qualifié pour les huitièmes de finale, la Russie surprend tout son monde dans cette Coupe du monde, en étrillant l'Egypte (3-1). Bon, comme d’hab hein, on attendra de voir contre une vraie équipe. Mais les Russes courent vite et longtemps, et ça, ça aide.

11. Uruguay - 1 (2 victoires)

C’est moche à voir jouer, c’est poussif en attaque, ça fait pas rêver, Suarez est en méforme et Cavani invisible…. mais ça gagne à chaque fois, c’est clairement compliqué à bouger ou à inquiéter défensivement, et ça va être très dur de les faire sortir de la compétition.

12. Sénégal = (1 victoire, 1 nul)

C'est bien, le Sénégal. Ca va vite, ça joue compact, c'est plein d'enthousiasme. Et avec un peu moins de naïveté, ça gagnait même contre le Japon. Mais finalement, les Lions de la Teranga concèdent le nul (2-2) et ne sont pas encore qualifiés pour les huitièmes. Dommage.

13. Suisse + 6 places (1 nul, 1 victoire)
Forcément, quand on résiste au Brésil et qu’on s’impose face à la Serbie, on marque quand même un peu les observateurs. Surtout que ce match était l'un des plus plaisants du mondial. Après la Nati n’ira jamais au bout, mais si elle commence à faire le spectacle en plus d’être solide, elle sera chiante pour tous ses adversaires, et non plus pour le public.

14. Danemark - 1 place (1 victoire 1 nul)
Le Danemark mérite-t-il de perdre ses deux matchs ? Oui. Est-il bien placé avec ses quatre points ? Aussi. Est-ce une force de savoir engranger des points même quand on mérite de perdre ? Assurément. Du coup, on ne sait pas trop quoi penser de cette équipe, et on la place en fin des équipes encore qualifiables.

15. Japon - 1 place (1 victoire 1 nul)

Une victoire à 11 contre 10 tout le match face à la Colombie, un nul assez heureux contre le Sénégal... Les Japonais s'en tirent pas mal pour l'instant. Mais ils ne sont toujours pas qualifiés pour les huitièmes.

16. Colombie +1 place (1 victoire 1 défaite)

Rassurante Colombie face à la Pologne, avec un James Rodriguez et un Falcao enfin au point. Maintenant, il va falloir une victoire face au Sénégal pour passer les poules.

17. Serbie - 1 place (1 victoire, 1 défaite)
Défaite à la dernière minute par la Suisse, la Serbie aura besoin d’un exploit face au Brésil pour passer en huitième de finale. Mais avec son petit milieu Matic-Milivojevic-Milinković-Savić, on a presque envie d’y croire. En tout cas, ils sont beaux à voir jouer, et ça, les équipes derrière ne peuvent pas en dire autant.

18. Suède + 2 places (1 victoire, 1 défaite)
Oui on peut perdre et gagner deux places ! Parce que le match de la Suède face à l’Allemagne était grand, parce qu’ils sont passés à quelques secondes et un but de folie de Kroos de quasiment éliminer le tenant du titre, parce que la Suède après avoir empêché les Pays-Bas et l’Italie de jouer ce Mondial, compte bien défendre ses chances d’y rester jusqu’au bout.

19. Nigéria + 9 places (1 défaite, 1 victoire)
C’est la belle histoire de cette deuxième journée ! Défait 2-0 face à la Croatie au premier match, le Nigéria s’est imposé sur le même score face à une Islande favorite. Et la victoire ne souffre d’aucune contestation. Bloc solide, défense en place, attaque placée. Pas du grand football non plus, mais une sérieuse menace pour l’Argentine.

20. Australie + 9 places (1 défaite, 1 nul)
En seconde mi-temps, l’Australie a roulé sur le Danemark, qui a tenu par miracle alors qu’il prenait l’eau de toute part. On l’avoue, on s’attendait pas à de telles offensives ni un tel contrôle du match de la part des Socceroos qui nous ont franchement séduits sur cette deuxième période. On aime !

21. Islande - 2 places (1 nul, 1 défaite)
La hype qui s’effondre. Après avoir fait un nul face à l’Argentine, on s’attendait à voir des Islandais de folie. Bof. Non seulement on a vu face à la Croatie que les Argentins ne valaient pas un clou, mais surtout les Vikings ont coulé face au Nigeria, subissant complètement le match sans réagir. On est un peu déçu on l’avoue !

22. Argentine - 11 places (1 nul, 1 défaite)
Une fessée contre la Croatie, pas de bloc-équipe, pas d’équipe tout court d’ailleurs, un Messi transparent au possible, trois cartons rouges oubliés, une défense en marchant, un gardien qui se troue… On arrête le massacre ou pas ? Cette Argentine est sans aucun doute la plus mauvaise depuis des décennies, mais on croit quand même qu’avec un tel potentiel, ils peuvent faire (beaucoup) mieux…

23. Iran + 7 places (1 nul, 1 défaite)
On a hésité à les mettre premier en note artistique pour cette touche improbable à la 94e. L’Iran s’est montré très solide et très bien organisé face à l’Espagne, l’une des meilleures nations de ce mondial. De quoi rêver à l’improbable exploit face au Portugal.

24. Pérou - 3 places (2 défaites)
C’est le meilleur éliminé du Mondial à nos yeux ! Très dangereux face au Danemark, prenant le jeu en compte en deuxième mi-temps face à la France, le Pérou méritait sans doute mieux que ce zéro point. Mais à ne pas savoir convertir ses occases, on le paie forcément. Et puis bon, la première mi-temps face à la France rappelle la différence entre un pays qualifié et un pays éliminé.

25. Pologne = (2 défaites)

Nul nul nul. La pire équipe européenne de ce Mondial, de loin. A+.

26. Costa Rica - 3 places (2 défaites)
Face au Brésil, le Costa Rica a tenu 91 minutes, grâce à un Keylor Navas impérial. Pas assez pour empocher le moindre point. C’est sympa les défenses à onze mais à un moment, faut penser à planter des buts les potes.

27. Maroc = (2 défaites)
Oui c’était sympa face au Portugal mais ça tricote et ça vendange beaucoup trop pour espérer mieux qu’une élimination au Mondial. Le football est trop cynique pour eux ? Non, juste trop réaliste.

28. Corée du Sud - 4 places (2 défaites)
1-0 face à la Suède, 2-1 face au Mexique, avant d’affronter l’Allemagne… Ca sent fort les zéros points pour la Corée, et vu la faiblesse de leur défense, ce n’est pas étonnant. Trop d’imprécisions et de mauvais choix.

29. Egypte - 7 places (2 défaites)
On attendait l’équipe frisson de ce mondial porté par un Salah de feu, c’est sans doute la déception de cette Coupe du monde. Une défense faiblarde, un milieu dominé à chaque match, et une fessée 3-1 contre la Russie. Merci d’être passé !

30. Tunisie - 4 places (2 défaites)

5-2 face aux Belges, des auto blessures, des buts gags, et un mental en mousse. Après avoir vu les Anglais vendangeaient comme des cochons face à eux, les Tunisiens ont eu le malheur de voir Lukaku et Hazard être cliniques. Et de suite, ce n’est pas le même score.

31. Arabie Saoudite + 1 place (2 défaites)

En perdant seulement 1-0 contre l’Uruguay après s’être fait fesser 5-0 par la Russie, l’Arabie Saoudite n’est plus dernière de ce Power Ranking ! Bravo à elle d’avoir cru en ses chances ! Opération remontada, on espère un gros match face à l’Egypte pour la voir même intégrer le Top 30 !

32. Panama - 1 place (2 défaites)

Forcément quand on ose se prendre un triplé d’Harry Kane et une défaite 6-1 dans les dents, on finit bon dernier. Pas de défense, pas de milieu, pas d’attaque, le Panama aura au moins marqué son premier but en Coupe du monde.