Chauffards: Renversée par une voiture, Anaïs Chevalier souffre d'une fracture de la clavicule

BIATHLON La biathlète française a posté un message sur sa page Facebook pour faire part de sa colère envers les automobilistes...

N.C. avec AFP

— 

La biathlète Anais Chevalier a été renversée par une voiture et souffre d'une fracture de la clavicule, le 24 mai 2017 (illustration).
La biathlète Anais Chevalier a été renversée par une voiture et souffre d'une fracture de la clavicule, le 24 mai 2017 (illustration). — Andrea Solero/AP/SIPA

La loi des séries. En ce moment, les drames s’enchaînent sur les routes avec des sportifs à l’entraînement fauchés par des véhicules. Le cycliste Michele Scarponi et le champion du monde de moto GP Nicky Hayden sont décédés des suites de leurs blessures.  La biathlète Anaïs Chevalier, elle, a eu plus de « chance ». Renversée alors qu’elle faisait du vélo durant un stage de préparation avec l’équipe de France, elle souffre d’une fracture de la clavicule.

En colère, la Française a publié un post sur sa page Facebook dans lequel elle fustige le comportement des automobilistes. « Nous sommes à poil quand on fait du vélo !! Merci de ne pas jouer avec nos vies », a-t-elle écrit.

« On partait en stage vers Antibes, a témoigné auprès de l’AFP Julien Robert, l’entraîneur de l’équipe de France dames. Elle était en queue de peloton et il y a une dame qui est arrivée derrière elle, qui lui est rentrée dans la roue arrière du vélo. Cela l’a mise par terre et la voiture a roulé sur la roue. On a tout de suite compris que c’était la clavicule. Notre kiné était avec nous et ils sont allés avec les pompiers à l’hôpital de Draguignan ».

>> A lire aussi: «Les gens ne font pas attention aux cyclistes», le président de l’Union nationale des cyclistes professionnels Pascal Chanteur s’inquiète de l’intégrité physique des coureurs

« Elle était choquée sur le coup et elle a crié quand elle est tombée. On a craint le pire et ça fait un peu peur mais là ça va, elle a un bon moral et elle n’est pas abattue. Il n’y a pas d’opération prévue. Elle est repartie en Rhône-Alpes pour voir le médecin de l’équipe de France et faire un nouveau contrôle », a ajouté le technicien.

Anaïs Chevalier a été la révélation de la saison dernière côté français avec un premier succès en Coupe du monde lors de la poursuite de Nove Mesto. Elle a également obtenu deux médailles lors des Mondiaux de Hochfilzen, deux bronzes sur le sprint et le relais.