Fifagate : L’ex-patron du football salvadorien condamné à seize mois de prison

FOOTBALL Reynaldo Vasquez a été condamné par la justice américaine pour avoir touché des pots-de-vin dans le cadre de l’affaire du « Fifagate »

20 Minutes avec AFP
— 
L'ancien président de la fédération salvadorienne de football, Reynaldo Vasquez.
L'ancien président de la fédération salvadorienne de football, Reynaldo Vasquez. — Marvin RECINOS

L’ancien président de la fédération salvadorienne de football, Reynaldo Vasquez, a été condamné jeudi à 16 mois de prison par la justice américaine, pour avoir touché des pots-de-vin dans le cadre de l’affaire « Fifagate ». Vasquez, 66 ans, avait plaidé coupable de ces faits de corruption après son extradition en janvier 2021.

Les procureurs américains ont déclaré que lui et d’autres dirigeants ou anciens responsables de la fédération ont touché environ 350.000 dollars de pots-de-vin liés à la vente de droits de diffusion et de marketing de matchs qualificatifs du Salvador pour la Coupe du monde 2018 ainsi que de rencontres amicales.

« L’accusé et ses co-conspirateurs, motivés par la cupidité, se sont déshonorés en se remplissant les poches de centaines de milliers de dollars de pots-de-vin, aux dépens d’un beau sport, de la fédération salvadorienne de football et de la communauté qu’elle servait », a déclaré le procureur Breon Peace dans un communiqué.

Reconnu coupable par la FIFA en 2019

« Vasquez doit maintenant rendre des comptes, comme les nombreux autres responsables du football corrompus qui ont été exposés par l’enquête du gouvernement », a-t-il ajouté. Patron du football salvadorien de juin 2009 à juillet 2010, il a été inculpé en novembre 2015, avec des dizaines d’autres dirigeants, dans le cadre de l’affaire dite du « Fifagate », qui a notamment abouti à la chute du président de l’instance dirigeante du foot mondial Sepp Blatter.

Début octobre 2019, il a été reconnu coupable de corruption par la FIFA, suspendu à vie de toute activité liée au football et frappé d’une amende de 500.000 francs suisses (environ 490.000 dollars). Il a par ailleurs été condamné en mars 2017 à huit ans de prison par un tribunal de son pays pour détournement d’environ 400.000 dollars de cotisations sociales.