Mondial de basket féminin : Après la claque, les Françaises se ressaisissent face au Mali

BASKET L’équipe de France féminine a logiquement battu le Mali (74-59) ce dimanche à Sydney, après la déception face au Canada (59-45)

N.S. avec AFP
— 
Gabby Williams a encore été un atout majeur des Bleues lors de leur victoire face au Mali (74-59), dimanche lors du Mondial de basket à Sydney, en Australie.
Gabby Williams a encore été un atout majeur des Bleues lors de leur victoire face au Mali (74-59), dimanche lors du Mondial de basket à Sydney, en Australie. — Andy Cheung / AFP

L’essentiel est fait : après sa lourde défaite contre le Canada (59-45), l'équipe de France féminine de basket a redressé la tête face au Mali (74-59), ce dimanche à Sydney. Mais les Bleues ont manqué de constance avant leurs deux derniers matchs de poule du Mondial australien contre le Japon (lundi) et la Serbie (mardi), décisifs pour la qualification en quarts de finale.

Alors que les Japonaises (89-56) et les Australiennes (118-58) avaient écrasé les Maliennes, plus faibles adversaires de cette poule B, les joueuses de Jean-Aimé Toupane se sont contentées d’une victoire par un faible écart et sont restées sous la menace quasiment jusqu’au bout (8 points d’avance seulement à cinq minutes de la fin).

Et maintenant, les retrouvailles face au Japon

Ce succès étriqué relance toutefois les médaillées de bronze olympiques dans cette poule B. Mais elles devront sans doute montrer davantage de constance pendant 40 minutes et éviter de connaître une telle panne de réveil face aux Nipponnes, qui leur avaient barré la route de la finale il y a un peu plus d’un an aux JO de Tokyo.

Sur le plan des individualités, dans un match où Toupane a beaucoup fait tourner en prévision des deux derniers matches de poule puis de l’éventuelle phase finale, les Bleues ont pu de nouveau compter sur l’apport de l’ailière Gabby Williams (14 points, 7 rebonds et 6 passes décisives). Marine Fauthoux a aussi été précieuse, en défense (3 interceptions) et en attaque (8 points), ainsi que l’intérieure Alexia Chartereau (12 points en 19 minutes).



Malgré encore quelques déchets, Iliana Rupert, toujours à l’intérieur, est quant à elle montée en puissance (8 points, 5 rebonds et 3 contres) après être arrivée seulement mercredi dans la foulée du titre WNBA décroché avec les Las Vegas Aces.