Football : Comment l’iconique Guy Roux supporte désormais l’A. J. Auxerre… depuis les tribunes

LÉGENDE Ce mardi, Brut, partenaire de « 20 Minutes », rencontre le plus populaire « ancien » du stade de l'Abbé-Deschamps

20 Minutes avec Brut
— 
Guy Roux, ancien entraîneur d'Auxerre, le 30 mai 2015, au Stade de France.
Guy Roux, ancien entraîneur d'Auxerre, le 30 mai 2015, au Stade de France. — FRANCK FIFE / AFP

Ça n’est pas parce qu’il n’est plus l’entraîneur du club de football de l’AJ Auxerre que Guy Roux s’en désintéresse. Au contraire, même : alors qu’il fêtera ses 84 ans le 18 octobre, le natif de Colmar ne manque (presque) aucun match que joue – à domicile – l’équipe qu’il a coachée de 1961 à 2005 !

Fan de football (et de l’A. J. Auxerre) depuis 1943

Aujourd’hui, cet emblématique retraité assiste à la réception des « rivaux » de l’Olympique de Marseille. « Je supporte bien sûr Auxerre, précise Guy Roux. Mais là, je vais apporter un billet à Basile Boli, qui a joué ici et à l’O. M., dont il est "ambassadeur" ». Gagner les tribunes n’est pas une mince affaire tant les admirateurs se pressent autour de « l’icône de l’Abbé-Deschamps », qui sollicitant un selfie, qui quémandant une bise ou une poignée de main…

« Guy Roux, c’est un très grand personnage ! », confirme Benjamin Nivet, ancien joueur de l’AJA. Mais avant tout un grand fan de ballon rond : « Je vais voir des matchs depuis l’âge de 5 ans ! J’ai commencé dans mon village, à Appoigny, en 1943. À l’époque, il y avait des soldats allemands dans le stade. Je n’ai jamais cessé de voir des matchs depuis ». Et ça n’est pas la défaite du soir qui va lui faire changer ses habitudes, d’autant plus qu’une tribune « s’appelle la "tribune Guy Roux" ; Mais bon, pour autant, on ne me donne pas de pourcentage sur les billets », rigole celui que les Guignols de Canal+ avaient affectueusement surnommé « Grippe-sou ».

Assistez au match en sa compagnie dans cette vidéo de notre partenaire Brut.