Insolite : « On en a tous rêvé… » Un match « chauves contre chevelus » ce samedi en Vendée

FOOTBALL La rencontre, organisée par un petit club vendéen, vise à « mettre en valeur le football amateur ». Les anciens pros Benjamin Nivet et Steeve Elana seront de la partie

Frédéric Brenon
— 
Benjamin Nivet, divin chauve passé par Troyes et Caen, est le parrain de l'événement.
Benjamin Nivet, divin chauve passé par Troyes et Caen, est le parrain de l'événement. — J-S.Evrard/AFP
  • Le match « chauves contre chevelus » est organisé par l'entente FC Chavagnes-La Rabatelière.
  • L’événement, qui a suscité l’engouement sur les réseaux sociaux, devrait attirer un millier de spectateurs dans le bocage vendéen.

Barthez, Zidane, Leboeuf, Thuram ou encore Pallois ont bien été invités… « Mais on n’a pas eu de retour », rigole Corentin Rousseau. L’idée du modeste club vendéen de Chavagnes-La Rabatelière (FCCR) avait pourtant de quoi séduire les stars au crâne dénudé : faire s’affronter une équipe entière de chauves et une autre de chevelus pendant 90 minutes ! Ce « match des coiffeurs » pourrait passer pour une vaste blague mais il aura bien lieu, ce samedi, 16h30, sur la pelouse du champêtre stade communal de La Rabatelière, à 30 km de La Roche-sur-Yon ( Vendée).

Objectif : créer un événement festif autour des deux communes et, surtout, « mettre en valeur le football amateur ». « Ce sera un vrai match de foot mais le but est avant tout de s’amuser. On fait ça aussi au bénéfice de l’association Fake Hair Don't Care qui conçoit des perruques pour les malades du cancer », raconte Corentin Rousseau, coorganisateur.

Des supporters et des journalistes

L’événement aura son ambassadeur dégarni : l’ancien Troyen Benjamin Nivet, 339 matchs de Ligue 1 au compteur. Steeve Elana, ex-gardien de Caen, Brest ou Lille, a, lui aussi, promis de venir renforcer les crânes d’œuf. D’anciens footballeurs pros (Quint, Piocelle, Capron, Palmieri, Cousin) ont également enregistré une vidéo d’encouragement pour motiver l’un ou l’autre camp. « Benjamin Nivet passera la journée entière avec nous, y compris la soirée. Il s’est intégré à fond dans le projet. Ça montre toute sa reconnaissance pour le football amateur », apprécie Corentin.

Le projet de match, appuyé par un gros travail de communication, a suscité l’engouement sur les réseaux sociaux. Un millier de spectateurs sont ainsi attendus samedi autour de la main courante. Evidemment un « record de fréquentation » pour le FCCR. Des kops de supporters, chauves et chevelus, seront présents pour assurer l’ambiance. De nombreux médias se sont également intéressés à l’histoire, des télévisions nationales ont même prévu de couvrir la rencontre.

Un goal surnommé Tarzan

De quoi mettre gentiment la pression aux joueurs sélectionnés. « Les deux équipes s’entraînent depuis quelques semaines, confirme Corentin. La motivation est là, même si certains joueurs n’avaient pas touché le ballon depuis fort longtemps ! Il faudra sûrement une dizaine de remplacements de chaque côté pour tenir la distance. »

Pour l’instant, effet communautaire oblige, les chauves semblent recueillir largement plus de soutiens que les chevelus. Mais ces derniers, qui compteront dans leurs rangs un « gardien surnommé Tarzan » pour sa tignasse, n’ont pas dit leur dernier mot. « Ce match, on en a tous rêvé, assure leur capitaine dans une vidéo teasing. On n’a pas peur. On est meilleurs qu’eux. On a un truc en plus, le plus important : des cheveux ! »