Girondins de Bordeaux : Reprise incertaine au Haillan avec une petite quinzaine de joueurs

FOOTBALL Les Marine et Blanc reprennent ce jeudi avec deux recrues mais sans savoir dans quelle division ils évolueront la saison à venir

Clément Carpentier
— 
David Guion, l'entraîneur des Girondins de Bordeaux.
David Guion, l'entraîneur des Girondins de Bordeaux. — Romain Perrocheau / AFP
  • Les Girondins de Bordeaux se retrouvent ce jeudi pour deux jours de tests médicaux avant la première séance collective lundi prochain.
  • Il s’agira d’une reprise en petit comité avec deux recrues (Straczek et Barbet) dans un contexte très particulier en raison de la rétrogradation (à titre conservatoire) du club en National.
  • Les joueurs sur le départ ne reprendront que le 4 juillet en même temps que les internationaux.

Alors que le plus grand flou entoure encore l’avenir des Girondins de Bordeaux après la rétrogradation du club en National par la DNCG il y a une semaine et en attendant le passage en appel début juillet devant la FFF, les joueurs de David Guion s’apprêtent à reprendre le chemin du château du Haillan ce jeudi. Ou plus exactement, une partie d’entre eux. L’entraîneur bordelais et son directeur technique, Admar Lopes, ont décidé de ne convoquer que 15 joueurs à cette reprise selon les informations de 20 Minutes.



On retrouvera des têtes connues (Poussin, Gregersen, Fransergio, Lacoux, Sissokho, Bakwa, Elis et Maja) mais aussi beaucoup de jeunes joueurs issus de l’équipe réserve ou des U19 (Depussay, Ekomié, Mwanga, Bokele et Vetro). Pirringuel ou Louis-Jean devraient eux aussi intégrer le groupe pro après les Jeux Méditerranéens qu’ils vont disputer avec l’équipe de France dans les prochains jours.

Enfin, il y aura deux recrues. Une attendue puisque le gardien polonais Rafal Straczek s’était engagé dès janvier dernier avec les Marine et Blanc. Et une autre un peu moins, il s’agit de Yoann Barbet. Le défenseur français de retour dans son club formateur, qui a passé sa visite médicale et signé son contrat il y a une dizaine de jours, va commencer à s’entraîner avec l’équipe sans attendre la décision finale de la DNCG (une clause a été incluse dans son contrat en cas de rétrogradation administrative du club).

Une autre reprise pour les indésirables

Yoann Barbet ne croisera pas pour l’instant plusieurs membres de l’équipe première de la saison dernière. Si le club ne compte pas créer de loft à proprement parler à ce stade, certains joueurs sur le départ ont été invités à revenir à l’entraînement seulement le… 4 juillet ! Il s’agit de Baysse, Kwateng, Zerkane, Niang, Medioub ou encore Oudin. Ils feront leur retour lors de la reprise des internationaux comme Mexer (qui pourrait faire également partie de ces listes d’indésirables), Onana, Hwang ou Mara.

Les situations d’Ahmedhodhzic et Ignatenko, deux joueurs dont le club aurait aimé lever les options d’achat d’ici le 30 juin, sont en stand-by pour le moment. L’incertitude demeure aussi au sujet de Ricardo Mangas. Le défenseur portugais, prêté la saison dernière par Boavista (propriété également de Gérard Lopez) et donc « l’option d’achat est quasi obligatoire » selon un membre du club, avait été convoqué ce jeudi pour la reprise avant de ne plus l’être finalement…

Danylo Ignatenko pourrait vite réintégrer les Girondins.
Danylo Ignatenko pourrait vite réintégrer les Girondins. - Daniel Vaquero/SIPA

Du côté du staff, cela reste également un peu vague. David Guion se présentera-t-il lors de la première séance collective avec un nouvel adjoint ? Avec un nouveau préparateur physique ? Rien n’a filtré à ce sujet. Ces dossiers sont peut-être eux aussi en stand-by. Selon Sud Ouest, Yaroslav Plasil devrait en tout cas quitter le staff. Finalement, les deux seuls à garder leur poste seraient Grégory Coupet (entraîneur des gardiens) et André Monteiro (responsable de la performance). Le Portugais, sollicité pour rejoindre le staff du probable futur coach du Losc, Paulo Fonseca, a développé une excellente relation avec David Guion. Il a donc décidé de poursuivre l’aventure malgré les sollicitations.

Finalement, Jimmy Briand s’en va… (avec amertume)

La vérité du jour n’est pas celle du lendemain, et surtout pas dans le football. A 36 ans, Jimmy Briand vient d’en faire l’expérience. Devenu l’homme de confiance de Gérard Lopez en cette fin de saison après l’affaire Costil, l’attaquant ne prolongera finalement pas l’aventure aux Girondins. Une petite surprise puisque la direction avait émis le souhait il y a quelques semaines de le conserver encore une saison pour encadrer une équipe rajeunie en Ligue 2 (si le club est maintenu).

Il quitte donc les Marine et Blanc avec "une certaine déception" même s’il se "plie aux décisions et aux choix sans faire de vagues". En quatre saisons en Gironde, Jimmy Briand aura inscrit 22 buts (dont son centième en Ligue 1) et délivré 8 passes décisives en 118 matchs. Selon nos informations, il n’a pas encore prévu de prendre sa retraite sportive et espère disputer une dernière saison au haut niveau. Plusieurs clubs de Ligue 2 sont récemment venus aux renseignements.