OGC Nice : Fournier se paye Galtier, qui se cherche des excuses « pour fuir une forme de réalité »

BONNE AMBI Le directeur du football de l’OGC Nice Julien Fournier a livré un témoignage pour le moins salé au sujet de Christophe Galtier, qu’il était lui-même allé chercher à Lille la saison dernière

A.L.G.
— 
Un an après être allé débaucher Galtier à Lille, Julien Fournier ne semble plus du tout en osmose avec l'entraîneur niçois.
Un an après être allé débaucher Galtier à Lille, Julien Fournier ne semble plus du tout en osmose avec l'entraîneur niçois. — Valery HACHE / AFP

Alors qu’on le dit sur la short list du PSG pour remplacer Mauricio Pochettino la saison prochaine, Christophe Galtier coule pour le moment de douces vacances pré-estivales. Vacances qui ont dû être un chouïa gâchées pour l’actuel coach des Aiglons, vendredi matin, en buvant son café et en ouvrant le journal L'Equipe. Dans ce qui ressemble à s’y méprendre à une interview en forme de réglement de comptes, le directeur du football du Gym Julien Fournier livre un témoignage rugueux à l’égard de Galtier.

A la question « Regrettez-vous d’avoir choisi Christophe Galtier au printemps dernier ? », celui-ci répond : « Non, parce que si je me remets dans le contexte de l’année dernière, je reprends la même décision. Mais on ne connaît jamais une personne tant qu’on n’a pas travaillé avec. » Aouch. Pour Julien Fournier, qui assure plancher à fond sur l’effectif de la saison prochaine alors qu’on le dit sur le départ de la Côte d’Azur, l’ancien coach de Lille « a été moins performant » à Nice que dans le Nord.

L’appel du pied (à peine voilé) de Fournier au PSG

C’est un fait, avec un tel effectif, et malgré une honorable cinquième place de Ligue 1, les Aiglons n’ont pas séduit grand monde dans le jeu (9e attaque du championnat avec 52 buts marqués). « On attend de lui, la saison prochaine, qu’il soit plus performant, et notamment sur les aspects offensifs », a ainsi prévenu le directeur du football.

Ça, c’est dans le cas où Galtier resterait. Car Fournier n’a pas semblé forcément réfractaire à l’idée de voir son entraîneur répondre aux sirènes de PSG (enfin, de Luis Campos, surtout). « Chaque jour qui passe rend la tâche du Paris Saint-Germain plus difficile, parce que nous, il faut qu’on avance pour la saison prochaine. S’ils le veulent, il ne faut pas qu’ils tardent. »

Une lutte de pouvoirs en interne

Interrogé sur les critiques du champion de France 2021 au sujet du mercato hivernal niçois qu’il a jugé frileux, Fournier défend son travail et tacle Galtier​. Pour lui, le natif de Marseille se cherche « une excuse ». « Parfois pour fuir une forme de réalité, ajoute-t-il. Cette équipe, telle qu’elle est constituée, aurait pu avoir de meilleurs résultats. Avec plus d’allant offensif, parfois plus de courage. C’est sa lecture des événements. C’est un raccourci. Je pense qu’il aurait pu être lui aussi plus performant. »

S’il assure que les deux hommes peuvent encore travailler main dans la main la saison prochaine, on a du mal à y croire une seule seconde après de tels propos. D’ailleurs, quand notre confrère de L’Equipe lui demande lequel des deux a le plus de chance « d’être encore là dans un an », Fournier répond : « Peut-être les deux ! Ou ni l’un ni l’autre ! ». Chacun se fera son propre avis.