F1 : Après le « fiasco » du Grand Prix d’Abou Dabi, Michael Masi évincé du poste de directeur de course

FORMULE 1 La FIA a annoncé l'éviction du directeur de course Michael Masi, première conséquence de la fin de course controversée d'Abou Dhabi qui avait vu le sacre de Max Verstappen au détriment de Lewis Hamilton

Adrien Max
— 
L'ancien directeur de course de Formule 1, Michael Masi.
L'ancien directeur de course de Formule 1, Michael Masi. — Eleanor Hoad/Shutterstock/SIPA
  • La FIA a annoncé l'éviction de Michael Masi, le directeur de course de Formule 1.
  • Il paye les conséquences des polémiques sur la fin du Grand Prix d'Abou Dhabi, qui a vu Max Verstappen être sacré champion du monde pour la première fois.
  • Le nouveau président de la FIA, Mohammed Ben Sulayem, a annoncé plusieurs nouvelles mesures liées à l'arbitrage, comme la création d'une salle virtuelle de controle de la course sur le modèle de la VAR, en foot.

La question a animé le petit monde de la Formule 1 durant toute l’intersaison. Le nouveau président de la  Fédération internationale d'automobile (FIA), Mohammed Ben Sulayem, a annoncé ce jeudi dans un communiqué l’éviction de Michael Masi, le directeur de  course de Formule 1. « Michael Masi qui a accompli une tâche complexe pendant trois saisons va se voir proposer de nouvelles attributions au sein de la FIA », explique le communiqué.

La question de son maintien était centrale depuis le Grand Prix d’Abou Dhabi, et ses décisions de fin de course qui ont découlé sur de nombreuses polémiques. Il avait fait le choix de laisser passer les retardataires intercalés entre Lewis Hamilton et Max Verstappen, avant la sortie de la safety car, ce qui avait permis au pilote RedBull de dépasser son adversaire à la faveur de pneus plus performants. Offrant ainsi son premier titre de champion du monde à Max Verstappen, au détriment d’un Lewis Hamilton, pourtant dominateur durant toute la course et donc très amer de cette décision.

Eduardo Freitas et Niels Wittich directeurs de course par alternance

Michael Masi sera remplacé par Eduardo Freitas, qui occupait le même poste dans les différents championnats d’endurance, et Niels Wittich. Ils officieront par alternance. Dans le cadre d’un plan pour moderniser l’arbitrage en Formule 1, Mohammed Ben Sulayem a également annoncé la création d’une « Virtual Race Control Room », sur le modèle de la VAR, dans le foot.

Les communications entre les responsables d’écuries et le directeur de course, ne seront possibles que par un procédé « prédéfini » et « non intrusif ». La FIA table également sur une refonte de la procédure sous voiture de sécurité. Et tout cela, sans que les conclusions de l’enquête sur la fin du GP d’Abou Dabi ne soient encore rendues officiellement.