CAN 2022 : La CAF délocalise les matchs prévus au stade d'Olembé après la bousculade qui a fait 8 morts au Cameroun

FOOTBALL La Confédération africaine de football a décidé de délocaliser le quart de finale de dimanche dans un autre stade en attendant de connaître les conclusions de l’enquête

J.L. avec AFP
— 
Les alentours du stade Olembé après le drame.
Les alentours du stade Olembé après le drame. — Kenzo TRIBOUILLARD / AFP

Le quart de finale de la Coupe d'Afrique des nations (CAN), prévu dimanche à Yaoundé sera déplacé dans le second stade de la capitale camerounaise. Cette décision fait suite à après la bousculade meurtrière de lundi soir dans le stade d'Olembé, a annoncé mardi le président de la Confédération africaine de football (CAF).

Une demi-finale et la demi-finale doivent se jouer dans le stade d'Olembé

« Je dis que la rencontre prévue dimanche au stade d’Olembé n’aura pas lieu, elle se jouera au stade Ahmadou Ahidjo », a déclaré Patrice Motsepe lors d’une conférence de presse. Le stade d’Olembé devait accueillir la rencontre entre les vainqueurs des quarts de finale Côte d’Ivoire-Egypte et Maroc-Malawi.

« Il faut mettre en place une commission pour enquêter immédiatement sur ce qui s’est passé pour savoir qui était supposé faire quoi et qui ne l’a pas fait, qui n’a pas rempli ses obligations. Nous voulons leur rapport d’ici à vendredi », a ajouté Patrice Motsepe au lendemain de la bousculade qui a fait huit morts et 38 blessés à une entrée du stade d’Olembé lundi soir, peu avant le 8e de finale Cameroun-Comores (2-1).