Top 14 : Le Stade Toulousain trébuche au Racing, l’UBB nouveau leader

RUGBY La neuvième journée a chamboulé la hiérarchie au sommet du championnat

N.S. avec AFP
— 
Le Stade Toulousain a cédé dimanche soir face au Racing 92 de l'insaisissable Nolann Le Garrec, auteur de l'un des trois essais de la victoire francilienne (27-18).
Le Stade Toulousain a cédé dimanche soir face au Racing 92 de l'insaisissable Nolann Le Garrec, auteur de l'un des trois essais de la victoire francilienne (27-18). — Anne-Christine Poujoulat / AFP

Tout avait pourtant si bien commencé pour le Stade Toulousain. Ultradominateurs sur la pelouse synthétique du Racing 92, les hommes d’Ugo Mola menaient 0-10 au bout de 17 minutes. Mais ils ont vendangé trop d’occasions (5 turn-overs), commis trop de fautes (17 pénalités concédées) et se sont finalement fait mater par les Franciliens (27-18), conduits par l’épatant demi de mêlée Nolann Le Garrec, qui, à 19 ans à peine, peut déjà postuler au titre de meilleur rugbyman breton de tous les temps.

Privés de 11 internationaux retenus à Marcoussis (Fickou était le Bleu absent côté Racing), les champions de France et d’Europe ont baissé pavillon sans même ramener un point de bonus défensif. « Les absences changent la physionomie de l’équipe, c’est évident, ne pouvait que constater Laurent Thuéry, l’entraîneur de la défense stadiste. Mais on n’a pas à rougir. »

L’UBB, Toulouse et les autres

Cette deuxième défaite de la saison fait les affaires de l’Union Bordeaux-Bègles, victorieuse la veille avec autorité (et avec bonus) de Clermont (25-9). A l’issue de cette 9e journée, l’UBB prend les rênes du championnat avec deux points d’avance sur Toulouse. Le duo possède une avance encore conséquente sur le Racing 92, 3e à sept longueurs des Rouge et Noir. La formation girondine étrennera son statut de leader vendredi à La Rochelle, alors que le Stade Toulousain recevra le promu Perpignan samedi, avant deux week-ends de relâche pour cause de trêve internationale.