NBA : A 48 heures de la reprise, environ 96 % des joueurs se sont fait vacciner

BASKET Malgré l’affaire Kyrie Irving, qui refuse toujours de se faire vacciner, la majorité des joueurs n’a pas rechigné à prendre sa dose

A.L.G. avec AFP
— 
La NBA reprend ses droits mardi.
La NBA reprend ses droits mardi. — Stacy Revere / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Alors que la nouvelle saison de NBA démarre mardi aux Etats-Unis, le patron de la Ligue Adam Silver a salué le taux élevé de joueurs ayant reçu leur dose de vaccin contre le Covid. « Environ 96 % de nos joueurs sont vaccinés et ce nombre devrait encore augmenter une fois que la saison aura commencé », a-t-il déclaré devant la presse.

Malgré tout, ce débat autour de la vaccination a entraîné un conflit entre la ligue et certains joueurs en marge de la reprise de la NBA, allant jusqu’à la mise à l'écart de la star de Brooklyn Kyrie Irving en raison de son refus de se faire vacciner.

Silver voulait rendre la vaccination obligatoire

« J’espère que Kyrie, malgré ses opinions sur le vaccin, décidera de se faire vacciner, parce que j’aimerais vraiment le voir jouer au basket cette saison, et j’aimerais que les Brooklyn Nets aient tous leurs joueurs sur les parquets », a réagi Silver. Obliger les joueurs à se faire injecter le vaccin, la ligue y a fortement pensé. Mais elle s’est heurtée au refus catégorique du syndicat des joueurs (NBPA), dont Irving est un des vice-présidents.

Elle a alors mis en place des protocoles sanitaires pour la saison qui vient, très contraignants pour les joueurs non vaccinés, qui vont de tests quotidiens aux repas en solitaire, en passant par des possibilités de sorties et des interactions très limitées avec l’extérieur. « J’aurais préféré que le syndicat des joueurs approuve l’obligation vaccinale, a déclaré Silver. Cela aurait été mieux pour tout le monde que chaque joueur soit vacciné. »