Equipe de France : Giroud « surpris » que Deschamps ne l’ait pas prévenu de sa non-sélection

FOOTBALL Le nouveau joueur du Milan AC est revenu sur son absence de la liste de rentrée des Bleus, en septembre

N.C.
— 
Didier Deschamps et Olivier Giroud lors de France-Suède le 17 novembre 2020.
Didier Deschamps et Olivier Giroud lors de France-Suède le 17 novembre 2020. — CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

Ce n’était pas une totale surprise, mais l’absence d’Olivier Giroud avait constitué le principal fait marquant de la liste de rentrée des Bleus, en septembre. Près d’un mois plus tard, le nouveau joueur du Milan AC est revenu sur cet épisode lors d’un entretien diffusé dans l’émission Téléfoot, ce dimanche. Lui ne s’y attendait pas vraiment, surtout de cette manière.

« Ça m’a surpris un peu, surtout le fait de ne pas avoir été mis au courant avant », a déclaré Giroud. On relèvera la petite pique Didier Deschamps. Il est vrai que le déclassement de l’ancien de Chelsea, appelé et soutenu par le sélectionneur depuis 2012 malgré les saisons en dents de scie et les critiques, a été rapide. « Mais c’est comme ça, a ajouté le champion du monde. Il faut avancer et on verra ce que l’avenir nous réserve. »


Giroud ne désespère pas d’être appelé pour le prochain rassemblement, qui verra l'équipe de France disputer les demi-finales de la Ligue des nations (contre la Belgique le 7 octobre). DD livrera sa liste jeudi, jour où le Milanais fêtera son 35e anniversaire. « Je n’avais pas calculé ça, intéressant ! », en a rigolé l’avant-centre de Chelsea, deuxième meilleur buteur de l’histoire des Bleus avec 46 buts en 110 sélections.

« Si on fait appel à moi, pourquoi ne pas essayer de me rapprocher un peu plus de Titi [Henry, 51 buts], mais ce sera l’avenir qui nous le dira, et si temps de jeu il y aura », a dit l’attaquant. « On verra, comme d’hab, on ne se prend pas la tête », a-t-il ajouté, alors que le dernier match en date des Bleus, face à la Finlande, a vu le duo Benzema-Griezmann enfin répondre aux attentes.