Equipe de France : Reverra-t-on Olivier Giroud avec les Bleus ?

FOOTBALL Le deuxième meilleur buteur de l’histoire de l’équipe de France n’a pas été appelé par Didier Deschamps pour les matchs de septembre

Nicolas Camus
— 
Olivier Giroud lors de France-Ukraine au Stade de France en mars 2021.
Olivier Giroud lors de France-Ukraine au Stade de France en mars 2021. — CHRISTOPHE SAIDI/SIPA
  • Didier Deschamps a dévoilé ce jeudi la liste des 23 joueurs retenus pour les trois premiers matchs de l'équipe de France prévus début septembre.
  • Olivier Giroud, remplaçant lors de l'Euro en raison du retour de Karim Benzema, n'a pas été appelé par le sélectionneur.
  • Même si ce dernier justifie sa décision par un "choix sportif" du moment, la question de l'avenir en Bleu du deuxième buteur de l'histoire de la sélection se pose inévitablement.

C’était l’un des grands mystères de cette liste de rentrée, levé par Didier Deschamps en début d’après-midi ce jeudi. Olivier Giroud ne fait finalement pas partie des joueurs retenus pour affronter la Bosnie-Herzégovine, l’Ukraine et la Finlande début septembre en éliminatoires de la Coupe du monde. Un petit séisme, quand même, à l’échelle des Bleus, puisqu’on parle d’un joueur qui pèse 110 sélections et 46 buts, et qui était de toutes les batailles depuis l’arrivée de DD en 2012, malgré les critiques et les mois passés à cirer le banc en club.


Le sélectionneur, qui l’avait toujours soutenu contre vents et marées, a cette fois décidé de se passer de lui. Définitivement ? Pas forcément, à écouter le patron en conférence de presse. « Je n’ai jamais eu de position radicale pour qui que ce soit, dit Deschamps. Olivier est toujours disponible, sa situation a changé avec son transfert à Milan, où il a retrouvé du temps de jeu. C’est simplement un choix sportif du moment, par rapport à une liste de 23, avec de la concurrence. Il y a notamment le retour d’Anthony Martial, qui s’était blessé et n’avait pas pu être à l’Euro. A Olivier de continuer à être performant. Il reste disponible pour l’équipe de France. »

Un choix sportif ? L’argument est entendable, mais discutable. Car sur cet unique critère du terrain, la situation de l’ancien Montpelliérain (34 ans) n’a pas empiré par rapport à ces trois dernières années. Au contraire. Le champion du monde réussit pour l’instant des débuts plus que corrects sous le maillot milanais, avec un but en amical et un premier match solide en Serie A en début de semaine. SI l’on se base sur les performances sportives, on peut considérer que Giroud aurait pu ne plus être appelé avant, comme Benzema aurait pu être rappelé plus tôt également.

Priorité Benzema-Mbappé

C’est bien qu’il y a d’autres éléments, plus personnels et qui concernent la vie de groupe, qui entrent en compte. La dynamique a évidemment changé depuis que Karim Benzema est réapparu dans le paysage. Deschamps ne livrera jamais le fond de sa pensée publiquement, mais il doit considérer, après l’expérience de l’Euro, que Giroud n’est pas compatible avec ses joueurs offensifs majeurs, sur et en dehors du terrain.

La sortie médiatique de l’ex-Blues pendant la préparation, quand il avait reproché à Kylian Mbappé (sans le nommer) « les ballons qui n’arrivent pas » après le match contre la Bulgarie (3-0), est restée en travers de la gorge du sélectionneur. « Il le sait, je le lui ai dit : il n’avait pas à dire ça, c’est une certitude », a rappelé ce dernier dans sa grande interview accordée à L’Equipe la semaine dernière.

Dans cet entretien, deux autres bouts de phrases ne semblaient pas jouer en faveur du deuxième meilleur buteur de l’histoire des Bleus. « Il y a toujours des pages qui se tournent, après les compétitions, il y a des relais à prendre », avait annoncé DD, précisant ensuite : « Je sais très bien ce qu’il a fait, et très bien fait (…) Olivier et quelques autres, c’était en 2018, mais aujourd’hui on est en 2021 et je ne suis pas là pour donner des assurances à qui que ce soit. »

Il apparaît maintenant que Deschamps cherche à dégager le terrain pour mettre Benzema, Mbappé (et dans une moindre mesure Griezmann) dans les meilleures dispositions afin de trouver LA formule qui portera les Bleus jusqu’à la Coupe du monde 2022. Si Giroud veut se mêler à la fête, il va devoir claquer une saison vraiment incroyable en Italie. Lui qui rêve de dépasser Thierry Henry au panthéon des buteurs français a toujours répété qu’il s’était construit dans l’adversité. Encore une fois, il est servi.