Soulier d'Or : Lewandowski veut encore « jouer des années au plus haut niveau »

FOOTBALL L'attaquant polonais du Bayern a été récompensé pour sa saison 2020-2021 exceptionnelle

Julien Laloye
— 
Robert Lewandowski ne veut pas laisser la place aux jeunes.
Robert Lewandowski ne veut pas laisser la place aux jeunes. — Action Press/Shutterstock/SIPA

« Je suis comme le bon vin, j’espère devenir encore meilleur ». A 33 ans, Robert Lewandowski a reçu mardi le Soulier d’or pour 2020-2021, et assure qu’il n’a jamais pensé à s’arrêter.  « L’âge, ce n’est qu’un chiffre, je me sens très bien, mes indicateurs de forme n’ont jamais été aussi bons », a lancé le canonnier du Bayern Munich, récompensé pour la première fois de sa carrière par le prestigieux trophée remis chaque année depuis 1968 au meilleur buteur des championnats européens.

« Je sais qu’avec mon corps, je peux encore jouer des années au plus haut niveau », a-t-il assuré en conférence de presse après la cérémonie, organisée dans le musée du Bayern à l’Allianz Arena de Munich.

« Me mesurer aux meilleurs »

Ce Soulier d’or couronne l’exercice 2020-2021 époustouflant du Polonais, qui a battu un très vieux record, celui du nombre de buts marqués par un joueur en une saison en Bundesliga : avec 41 unités (en 29 matchs effectivement disputés), il a dépassé feu Gerd Müller, qui le détenait depuis la saison 1971-1972 avec 40 buts.

Au cours de la cérémonie, c’est son épouse Anna que Lewandowski a remerciée en tout premier : « Elle est un grand soutien pour moi et une motivation, lorsque les choses vont un peu moins bien », a-t-il dit. Ancienne internationale polonaise de karaté, Anna Lewandowska est également nutritionniste et prend soin de l’alimentation de son champion de mari. « Je suis très fière de lui, a-t-elle répondu aux compliments de son époux. Il est extraordinaire comme personne, comme athlète, comme partenaire, comme ami et comme mari ».

Comparé à James Bond par le Bayern

Loué par ses dirigeants pour son professionnalisme et son esprit d’équipe, comparé à James Bond («agent 009 ») par le président du Bayern Herbert Hainer, Lewandowski a assuré qu’il ne comptait pas s’arrêter en si bon chemin. « Ce n’est pas encore fini, nous avons encore faim de titres », a-t-il dit en évoquant son envie de remporter une deuxième fois la Ligue des champions, après celle de 2020.

Le Polonais n’est que le deuxième joueur de Bundesliga à remporter le Soulier d’or, après Gerd Müller (1970 et 1972). Pour l’attribution du trophée, un facteur favorisant les grands championnats a été introduit depuis 1997. Chaque but marqué dans les cinq plus grandes ligues au classement UEFA (Angleterre, Espagne, Italie, Allemagne, France) vaut deux points. Ceux réussis dans les championnats entre la 6e et la 22e place valent 1,5 point, et un seul point dans les autres championnats.