Coronavirus : Teddy Riner s’est fait vacciner « dès qu’il a pu » mais ne supporte pas « d’être instrumentalisé »

COVID-19 Le quadruple médaillé olympique a mis les choses au point concernant sa sortie médiatique sur les vaccins contre le Covid-19

J.L. avec AFP
— 
Teddy Riner et sa compagne au Parc des Princes, le 14 août 2021.
Teddy Riner et sa compagne au Parc des Princes, le 14 août 2021. — Bertrand GUAY / AFP

Teddy Riner n’est pas content. Pas content que son interview sur RTL ait suscité autant de remous, à la fois pour un supposé tacle à Emmanuel Macron, et pour sa position sur la vaccination. Lors d’une visite à l’institut Imagine, spécialisé dans la recherche sur les maladies génétiques, le médaillé de bronze en individuel à Tokyo (et doré en équipe) s’est fâché tout rouge, dans des propos rapportés par Le Parisien.

« Je n’ai pas honte de dire que je suis vacciné »

« Je maintiens mes deux réponses concernant le vaccin et les médailles, mais je sais ce que j’ai dit. Et je n’aime pas que ma parole soit déformée ou sortie du contexte ». Riner est spécialement remonté contre les « antivax » qui se jettent sur ses déclarations – « Je ne suis pas là pour dire " Vaccinez-vous " ! Certes la finalité est collective, mais la décision reste personnelle » – à l’image d’un tweet 100 % démago de Florian Philippot.

« Je me suis fait vacciner dès que j’ai pu, précise Riner. Parce que je voulais me protéger, parce que je voulais protéger mes proches et les plus fragiles, parce que je voulais préparer les Jeux de Tokyo sereinement. Parce que, personnellement, je pense que c’est la solution pour régler le problème. On ne m’a pas obligé et je n’ai pas honte de dire que je suis vacciné. Mais ce n’est pas mon rôle de dire aux gens " Vaccinez-vous " ! »

Relancé sur tous ceux qui font leur beurre sur son dos depuis lundi, le colosse a posé un Waza-ari de qualité : « Je ne supporte pas qu’on m’instrumentalise, qu’on me récupère, qu’on ne retranscrive pas les choses telles que je les ai dites et dans le bon contexte, s’emporte Riner. Je comprends qu’avec l’élection présidentielle qui approche, chacun ait envie de se positionner, mais pas avec moi ! Et qu’on ne vienne pas dire qu’on m’a demandé de corriger des propos parce qu’ils ont fait polémique, c’est moi qui rétablis les choses. Non, je ne me suis pas fait tirer les oreilles. Les seules personnes qui me tirent les oreilles, ce sont mes parents ! »