Losc-Wolfsburg : Lille rate la victoire à quelques centimètres près

LIGUE DES CHAMPIONS Malgré une nette domination, le Losc a été tenu en échec à domicile (0-0) par Wolfsburg pour son premier match de Ligue des champions

Francois Launay
— 
David et le Losc n'ont pas réussi à trouver la faille dans la défense allemande
David et le Losc n'ont pas réussi à trouver la faille dans la défense allemande — AFP

Au stade Pierre Mauroy,

Les années passent mais les stats restent désespérément les mêmes. Pour sa septième participation à la Ligue des champions, le Losc n’a toujours pas réussi à remporter son premier match de phase de poules. Une série noire qui a bien failli se terminer ce mardi face aux Allemands de Wolfsburg.

Mais malgré une nette domination, les Dogues ont concédé le nul (0-0) face à un bien pâle leader de la Bundesliga. Rageant mais aussi encourageant pour la suite de la compétition dans un groupe G très ouvert où, avec le nul entre Séville et Salzbourg dans l’autre match (1-1), les quatre équipes sont à égalité avec un point. Tout reste envisageable à condition de montrer le même visage dans deux semaines à Salzbourg.

Des Lillois en mode champion de France

On se demandait où il était passé mais ça y est, on a retrouvé le Losc de la saison passée. Mal embarqué en championnat après un début de saison manqué (12e), le champion de France en titre s’est enfin réveillé pour se mettre au niveau de la Ligue des champions. Entreprenants, agressifs, volontaires, les hommes de Gourvennec ont réalisé leur meilleur match de la saison en dominant largement le leader de la Bundesliga qui n’a pas tiré une seule fois au but en première mi-temps.

Las, malgré de multiples occasions de Yilmaz, David ou encore Gomes, le Losc n’a jamais réussi à trouver la faille dans la défense allemande. Même en supériorité numérique après l’expulsion de Brooks (62e), les Nordistes n’ont pas su profiter de cet avantage. Dommage car il y avait largement la place pour faire mieux.

La VAR prive le Losc de la victoire

L’action était presque parfaite. A la 48e minute, sur un magnifique mouvement collectif initié par Gomes, prolongé par Ikoné et conclu par David, le Losc pensait bien avoir fait le plus dur en ouvrant le score. Dans un stade en fusion, tous les Lillois hurlaient leur joie et se congratulaient… sans voir que l’arbitre était en train de consulter la VAR. Car, au moment de déclencher son action, Gomes avait récupéré le ballon derrière la ligne de touche. Pour quelques centimètres, le Losc a donc été privé d’un but pourtant largement mérité.

Rebelote à la toute dernière seconde du match où après une faute sur Onana dans la surface, l’arbitre siffle d’abord penalty… avant de revenir sur sa décision car le milieu lillois avait été déséquilibré juste à l’extérieur. Les centimètres n’auront vraiment pas été en faveur des Nordistes ce mardi soir.

Une ambiance des grands soirs

Le stade Pierre Mauroy avait beau ne pas avoir fait le plein, les supporters du Losc ont été largement au rendez-vous. Avant le match, ça sentait déjà l’ambiance des grands soirs avec des encouragements incessants et la joie de retrouver la plus belle compétition européenne. La belle prestation des Nordistes n’a pas fait retomber l’ambiance, bien au contraire.

On a même cru vivre un tremblement de terre quand David a cru ouvrir le score au retour des vestiaires. La bronca qui a suivi l’annulation du but a aussi donné des frissons. A trois jours du derby contre Lens, les supporters du Losc en ont aussi profité pour lancer des chants hostiles au rival régional. Avant d’applaudir longuement leurs joueurs au coup de sifflet d’un match forcément frustrant sur le terrain mais réjouissant en tribunes.