Bruges-PSG : Le gardien belge « accepte le défi » de jouer contre Mbappé, Messi, et Neymar

FOOTBALL Simon Mignolet, le portier du FC Bruges, a plaisanté un peu avant la réception du PSG mercredi pour la première journée de la Ligue des champions

J.L. avec AFP
— 
Simon Mignolet, le gardien de Bruges, en conférence de presse.
Simon Mignolet, le gardien de Bruges, en conférence de presse. — BRUNO FAHY / BELGA / AFP

Préposé à la conférence de presse d’avant-dérouillée contre le PSG ce mardi, Simon Mignolet, le très expérimenté gardien du FC Bruges a tenu à dédramatiser l’affrontement à venir en blaguant sur sa préparation d’avant-match pour tenter de stopper Messi, Neymar, Mbappé et les autres : «  On a rigolé avec le coach des gardiens parce qu’on a une machine à tirer des ballons à la même vitesse que les joueurs, mais je lui ai dit qu’aucune machine ne peut faire la même chose que la plus grande star du monde. »

« Nous n’allons pas rester dans nos 16 mètres »

L’international belge a toutefois rappelé avec un petit sourire coquin qu’il avait déjà affronté Messi avec son équipe précédente, Liverpool, et que la star argentine n’était pas repartie d’Anfield avec un excellent souvenir, c’est le moins qu’on puisse dire. « Je suis fier d’être sur le terrain et de jouer contre des joueurs comme ça, mais il faut être au niveau pour essayer de gagner le match. Ce n’est pas la première fois que je joue contre Messi, et j’avais gagné 4-0 avec Liverpool [en demi-finale retour de C1 2019]. Nous sommes humbles, nous savons que nous jouons contre le plus fort, on accepte le défi. »

Philippe Clément, son entraîneur, s’est voulu plus offensif encore : « Nous n’allons pas rester 90 minutes dans nos 16 mètres, le but est quand même de marquer des “goals”, nous avons autant travaillé la défense que l’attaque. Je veux des joueurs convaincus qu’ils doivent faire des choses avec le ballon, pas seulement sans ballon. Je veux d’abord une équipe convaincue dès la première seconde de ses qualités, pas seulement concentrée sur l’adversaire. » Plus facile à dire qu’à faire.

PSG : DJ Snake « n'accepte pas » d'avoir remplacé l'hymne de Phil Collins, les supporters vent debout contre la direction