PSG : « On va devoir former et se comporter en équipe », prévient Wijnaldum avant la Ligue des champions

FOOTBALL Le milieu néerlandais du PSG, tout juste arrivé, a accordé une interview très intéressante à « L’Equipe » avant le début de la C1 sur le terrain de Bruges

J.L.
— 
Georginio Wijnaldum, nouvelle recrue du milieu de terrain parisien.
Georginio Wijnaldum, nouvelle recrue du milieu de terrain parisien. — FRANCK FIFE / AFP

ll a été la première recrue parisienne d’un mercato qu’on ne pouvait pas deviner aussi époustouflant, et sera peut-être la plus importante à terme dans l’équilibre collectif du PSG. Georginio Wijnaldum, que Paris lorgnait depuis un bon moment sans arriver à mettre la main dessus, s’exprime longuement dans L’Equipe avant le premier match de Ligue des champions à Bruges, mercredi.

« J’ai des qualités pour me projeter jusqu’au but »

Le milieu néerlandais y explique sans langue de bois qu’il aurait pu choisir le Barça si les négociations n’avaient pas traîné aussi longtemps, confie qu’il a été rapidement convaincu par le discours de Leonardo et de Pochettino, ce dernier ayant déjà tenté de le recruter en 2016 à Tottenham :

« Ils ne m’ont pas tant promis que j’allais être un joueur-clé qu’expliqué comment j’allais devenir, avec mes qualités, avec mon expérience, une pièce essentielle de leur projet. C’est le genre de conversation que j’ai eue avec Leonardo, le manager, et le président [Nasser Al-Khelaïfi] plus tard. Ils m’ont dit que j’avais le temps pour réfléchir mais j’ai répondu aussitôt que j’étais d’accord. Je savais que ce serait bon pour moi. »

Invité à définir son profil, l’international néerlandais croque le portrait du joueur qui manquait au PSG, à savoir le milieu « box to box » qui se projette et qui est capable de marquer, à l’occasion : « Mon point de vue, c’est que j’ai les qualités pour me projeter jusqu’au but. En sélection, j’ai marqué beaucoup de buts (26 en 82 sélections). J’aime bien me faufiler dans le dos de la défense adverse et du coup me retrouver en bonne position pour marquer ou servir un partenaire. Je suis aussi un joueur plein d’énergie, je peux attaquer, défendre, répéter les va-et-vient. Parfois le jeu commande d’être plus statique, et c’est difficile pour moi. »

« On doit devenir une équipe incroyable »

Enfin, l’expérimenté milieu de terrain, champion d’Europe avec Liverpool, donne sa recette pour aller loin en C1, et prévient ses équipiers du danger qui peut guetter : « J’ai lu des déclarations de Ronaldo le Brésilien, où il expliquait qu’il a joué avec les Galactiques au Real et qu’il n’a jamais gagné la C1. Ce n’est pas parce qu’on a un tel effectif qu’on va automatiquement remporter la C1. Même avec tous ces grands joueurs, on va devoir former et se comporter en équipe. On a des joueurs incroyables, mais on doit devenir une équipe incroyable ». Le boulot de Pochettino, lequel semble avoir pris le chantier par le bon bout.