US Open : La Reine d’Angleterre et Boris Johnson saluent l’incroyable succès d’Emma Raducanu

TENNIS Et ils ne sont pas les seuls

N.C. avec AFP
— 
La jeune Britannique Emma Raducanu, 18 ans, a remporté l'US Open le 11 septembre 2021.
La jeune Britannique Emma Raducanu, 18 ans, a remporté l'US Open le 11 septembre 2021. — Elise Amendola/AP/SIPA

La reine d’Angleterre, Martina Navratilova sans oublier Boris Johnson et Marcus Rashford​… toute la Grande-Bretagne, le monde du tennis et même la Chine ont tenu dimanche à féliciter la jeune Britannique Emma Raducanu, 18 ans, après sa victoire à l'US Open.

Raducanu a battu la Canadienne Leylah Fernandez, 19 ans, 6-4 6-3, pour devenir la première championne britannique en Grand Chelem en simple depuis Virginia Wade à Wimbledon en 1977 et la première joueuse à remporter un tournoi majeur en sortant des qualifications.

La Reine a veillé

« C’est une réussite remarquable à un si jeune âge et cela témoigne de votre travail acharné et de votre dévouement », l’a félicitée la reine Elisabeth II, qui a donc veillé jusqu’à au moins 23h30, heure de Londres, pour assister à l’exploit de Raducanu.

« Quel match sensationnel ! Félicitations Emma Raducanu. Vous avez fait preuve d’un talent, d’un sang-froid et d’un courage extraordinaires et nous sommes tous extrêmement fiers de vous », a tweeté dans un même élan le Premier ministre Boris Johnson.

La victoire de Raducanu a même réussi à faire disparaître de la Une des journaux britanniques de dimanche matin le retour de la superstar du football Cristiano Ronaldo, qui a marqué deux buts pour Manchester United. L’Express l’a qualifié d'« Absolutely Emm-ense ! » tandis que le Telegraph a proclamé : « Elle l’a fait ! ».

Sur les résaux sociaux aussi, l’enthousiasme autour de la performance de la jeune femme était unanime parmi les autres sportifs britanniques. « C’est la première fois de ma vie que je tweete pendant que je suis à l’antenne, mais mon Dieu, quelle performance, quel triomphe, quelle jeune femme incroyable », a ainsi écrit l’ancienne gloire du football anglais Gary Lineker, en pleine présentation de l’émission « Match of the Day » sur la BBC.

« Une étoile est née »

« Regardez-moi cette capacité à rebondir@EmmaRaducanu championne de l'US Open, incroyable. Félicitations », a tweeté l’international anglais de Manchester United Marcus Rashford, qui avait offert son soutien à Raducanu après son abandon à Wimbledon, son premier Grand Chelem, en juillet dernier. Raducanu est née au Canada d’une mère chinoise et d’un père roumain, avant de déménager en Angleterre à l’âge de deux ans.

Sa victoire a donc été célébrée également en Chine. « Une Chinoise de souche a remporté l’US Open », titre ainsi un article du géant de l’internet Tencent, illustré de photos de Raducanu visitant la Chine lorsqu’elle était enfant. « Elle a affirmé que sa motivation (ou son pouvoir) venait de sa mère chinoise ! »

A Bromley, la banlieue londonienne où Raducanu a grandi, les membres de son ancien club de tennis s’étaient rassemblés samedi soir devant la télévision pour l’encourager. « Je suis sans voix. Je suis endolorie et enrouée à force de crier », a déclaré son ancien entraîneure Suzanne Williams.

Comme eux, tous les amateurs de tennis, petits ou grands, ont salué la performance de la jeune prodige. Des Grands Chelems, « elle en gagnera d’autres, elle est si bonne. Ce n’est pas un feu de paille ou un conte de fées. Elle joue du tennis de haut niveau », a ainsi assuré l’ancien numéro un du tennis britannique Tim Henman.

L’Australien Pat Cash, ancien vainqueur de Wimbledon, a déclaré à la BBC qu’une qualifiée remportant un tournoi majeur était « quelque chose que je n’aurais jamais cru possible. C’est époustouflant ». Et Martina Navratilova a elle tweeté : « Une étoile est née – Emma Raducanu entre dans l’histoire… et elle ne fait que commencer. Et elle n’aura plus jamais à se qualifier. »