US Open : Djokovic à deux pas du Grand Chelem, Zverev veut barrer sa route

TENNIS Le Serbe retrouvera l’Allemand en demi-finales de l’US Open

N.S. avec AFP
— 
Novak Djokovic après son succès sur Matteo Berrettini en quart de finale de l'US Open.
Novak Djokovic après son succès sur Matteo Berrettini en quart de finale de l'US Open. — Frank Franklin II / AP / Sipa

Un premier set perdu, pour la quatrième fois du tournoi, puis une victoire en quatre manches. Novak Djokovic s’est encore rapproché du Grand Chelem calendaire, en dominant mercredi Matteo Berrettini en quart de finale de l’US Open (5-7, 6-2, 6-2, 6-3). Après avoir maté l’Italien, 8e mondial, comme en quart lors du dernier Roland-Garros puis en finale à Wimbledon, le Serbe de 34 ans a rendez-vous vendredi avec l’homme en forme : Alexander Zverev, tombeur du Sud-Africain Lloyd Harris en trois sets (7-6 [6], 6-3, 6-4).

L’Allemand, 4e à l’ATP, avait brisé le rêve de « Golden Slam » du meilleur joueur du monde, en le dominant en demi-finale des Jeux olympiques de Tokyo, avant de se couvrir d’or. Avant ce sommet, « Djoko » a accumulé de la confiance. « Je pense que c’était une grande performance dans l’ensemble », a-t-il déclaré après sa victoire sur le cogneur Berrettini, soutenu sur le court Arthur-Ashe par une bruyante colonie italienne. « Les trois derniers sets de ce quart de finale ont été « les meilleurs que j’ai joués dans le tournoi », a-t-il aussi assuré.

Le public new-yorkais a d’ailleurs ovationné le Serbe en fin de match, ce qui n’arrive pas tous les jours. Mais l’exploit que vise ce dernier est tout aussi exceptionnel : aucun homme depuis l’Australien Rod Laver, en 1969, n’a réussi à gagner les quatre plus grands tournois de la planète la même année. S’il remporte cet US Open, Djokovic montera seul sur le toit du monde, en remportant son 21e majeur, et en dépassant ainsi Roger Federer et Rafael Nadal (20 chacun).