US Open : « Je suis un être humain »… Sloane Stephens excédée par le déferlement de haine sur les réseaux sociaux

TENNIS L'Américaine a révélé quelques doux messages reçus après sa défaite au 3e tour le week-end dernier

N.C. avec AFP
— 
Sloane Stephens s'est inclinée face à Angelique Kerber au 3e tour de l'US Open, le 3 septembre 2021.
Sloane Stephens s'est inclinée face à Angelique Kerber au 3e tour de l'US Open, le 3 septembre 2021. — Elise Amendola/AP/SIPA

La joueuse américaine Sloane Stephens s’est élevée dimanche sur Instagram contre le déferlement de haine dont elle a été la victime sur les réseaux sociaux à la suite de sa défaite contre Angelique Kerber vendredi au 3e tour de l' US Open. « Je suis un être humain », a déclaré l’Afro-Américaine sur Instagram, un jour après avoir reçu plus de 2.000 messages d’insultes et de haine.

« C’est trop dur de lire de tels messages », a-t-elle ajouté, « mais je vais en poster quelques-uns pour que vous puissiez voir ce que c’est ». Celui-ci par exemple : « Je promets de te retrouver et de détruire ta jambe à un point tel que tu ne pourras plus jamais marcher@sloanestephens !…. J’espère que tu as apprécié tes derniers instants sur un court aujourd’hui ».

Des messages de soutien, quand même…

« Ce type de haine est épuisant et sans fin. On n’en parle pas assez, mais ça craint », a affirmé Sloane Stephens, aujourd’hui 66e mondiale à 28 ans, après avoir remporté l’US Open en 2017 et culminé en juillet 2018 après une finale à Roland-Garros au 3e rang du classement WTA.

La championne précise ensuite qu’elle a aussi reçu beaucoup de messages de soutien, dont elle remercie les auteurs. « Je privilégie les ondes positives à celles négatives… mais tout n’est pas toujours rose », a-t-elle estimé sur la chaîne CNN.