JO Tokyo 2021 : Sonnés par le Mexique, les Bleus déjà heureux « de ne pas repartir avec 5 ou 6 buts »

FOOTBALL L’équipe de France a livré une prestation calamiteuse pour son entrée en matière aux JO contre le Mexique (1-4)

N.S. avec AFP

— 

Grosse déception pour l'équipe de France d'André-Pierre Gignac, giflée par le Mexique (4-1) lors de son premier match des Jeux olympiques de Tokyo, ce jeudi.
Grosse déception pour l'équipe de France d'André-Pierre Gignac, giflée par le Mexique (4-1) lors de son premier match des Jeux olympiques de Tokyo, ce jeudi. — Pierre-Emmanuel Deletrée / Sipa

Petite forme pour Sylvain Ripoll et ses équipes de France en cette année 2021. Après l’élimination sans gloire des Espoirs en quart de finale de l’Euro de la catégorie, fin mai face aux Pays-Bas (2-1), les Bleus olympiques ont sombré dès leur premier match, jeudi à Tokyo. Certes, avec le refus des clubs de Ligue 1 de libérer les joueurs, le sélectionneur à double casquette n’a pas pu aligner l’équipe qu’il voulait, mais de là à rendre une aussi vilaine copie face au Mexique (1-4)…

« Pour rivaliser, on aurait dû faire un très gros match, ça n’a pas été le cas », reconnaît le technicien breton, « déçu du résultat comme du contenu ». « Le score reflète bien la différence de niveau, poursuit-il. On doit faire beaucoup mieux, on n’a pas bien récupéré le ballon, on n’a pas su se mettre dans le sens de la route, ni trouver les attaquants. » L’autoflagellation, c’est bien beau, mais Gignac, Thauvin, Savanier et compagnie vont devoir vite se remettre au boulot pour ne pas perdre leurs illusions dès le deuxième match de poule, dimanche contre l’Afrique du Sud (le troisième aura lieu mercredi face au Japon).

« Digérer cette déception »

« La première chose c’est que maintenant il va falloir digérer cette déception, lance Ripoll. On doit essayer de reproduire ce qu’on a su faire contre la Corée du Sud [victoire 2-1 en amical] et ce qu’on perçoit sur certaines séquences à l’entraînement. » Car ce qu’on a perçu face aux coéquipiers de « Memo » Ochoa et du soyeux ailier Diego Lainez était franchement inquiétant.

« Je ne pense pas que les Mexicains étaient plus forts physiquement, ou mieux préparés, car nous étions très bien préparés, assure le milieu Lucas Tousart, remplacé avantageusement par Alexis Beka Beka (Caen, Ligue 2) en deuxième période. Mais peut-être étaient-ils un peu mieux préparés mentalement. » Voilà, ça doit être ça.

« On a manqué de tout »

Fidèle à sa réputation, « Dédé » Gignac, buteur sur penalty mais bien discret par ailleurs, se montre plus cash. « On a manqué de tout, lâche le capitaine de ces Bleus très pâles sur RMC Sport. De concentration, d’agressivité dans le bon sens du terme. On a de la chance de ne pas repartir avec 5 ou 6 buts. »

Lui aussi donne rendez-vous dès dimanche car « on n’a pas envie de rentrer en France après le troisième match ». Enfin, pour l’idole des Tigres de Monterrey, comme pour son compère Florian Thauvin, c’est plutôt un retour au Mexique avec moult chambrages qui se dessine, si son équipe ne réagit pas.