JO Tokyo 2021 - France-Mexique : C'est la piquette Sylvain Ripoll, revivez l'entrée en lice très compliquée des Bleus en direct

FOOTBALL Objectif médaille pour les Bleus de Sylvain Ripoll

A. H., N. S.

— 

Gignac a inscrit le seul but des Bleus.
Gignac a inscrit le seul but des Bleus. — FRANCK FIFE / AFP

FRANCE-MEXIQUE: 1-4

But : Gignac (68e) / Vega (47e), Cordova (54e), Antuna (81e), Aguirre (91e)

Allez, on en a fini avec cette purge française. Félicitations aux Mexicains qui ont été énormes, emmenés par un superbe Lainez. Les Bleus devront réagir dès dimanche face à l'Afrique du Sud. Restez bien sur 20 Minutes, on vous prépare du lourd pour les prochains jours et pendant cette quinzaine olympique. Des bibis.

94e : C'est fini. Match ridicule des Bleus qui commencent ces Jeux de la pire des manières, ridiculisés par le Mexique (4-1). Hormis Kolo Muani, lors de son entrée en jeu, aucun joueur n'est sorti du lot. Pire, en deuxième période, ils se sont tous effondrés.

90e : Ahahahhahah quatrième but mexicain. Bard qui fait n'importe quoi en entrant (encore une bonne remarque de votre liveur) et offre le but à Aguirre.

90e : Le coaching de Ripoll qui fait entrer Bard à la place de Caci. Ca aurait été bien dès le début du match.

89e: OH Kolo Muani de la tête, après une déviation de Gignac. Mais ça n'inquiète pas Ochoa.

87e : Esquivel qui esquive (vous l'avez ?) le carton jaune. Sauvez-nous, on n'en peu plus.

85e : On va pas s'inquiéter trop, les Bleus peuvent quand même se qualifier. Ils affronteront ensuite l'Afrique du Sud et le Japon.

83e : Le très bon Vega laisse sa place à Alvarado.

81e : Les latéraux français sur les buts mexicains. C'est la catastrophe. Benjamin Pavard style.

80e : BUT D'ANTUNA. Le Mexicain fait de Caci sa chose, enroule sa frappe, qui touche le poteau et entre dans les buts de Bernardoni.

79e : Sortie de Thauvin et entrée du Reimois Mbuku.

77e : La frappe d'Antuna qui raaaaaaase le poteau. On respire.

77e : Ca serait bien que Florian Thauvin entre en jeu. Ah il joue ?

76e : Michelin, s'il ne fait pas un tout droit sans regarder toutes les dix minutes, il se transforme en tortue.

75e : Faute grossière de Caci, qui récolte un carton jaune.

71e : Changement au Mexique, avec la sortie Lainez (tant mieux pour les Bleus) et Cordova (encore tant mieux pour les Bleus) et entrée d'Antuna et Esquivel.

67e : BUUUUT DE DEDE PIERRE GIGNAC. Allez les petits.

66e : Penaltyyyyyyyyy pour les Bleus. Belles percée de Kolo Muani, lancé par Le Fée. Le Nantais est séché par Montes

64e : Lainez et Aguirre, ils « maravent » la défense française. C'est indécent.

63e : Petite réaction française, avec une frappe du gauche de Thauvin, qui passe juste à côté des buts d'Ochoa.

61e : On se met à la place des clubs français qui ont refusé de libérer leurs joueurs. Logique vu le sélectionneur. On est ensemble.

59e : Beka Beka et Kolo Muani entrent à la place de Tousard et Nordin.

58e : Vous vous souvenez du mec qui disait que la satisfaction c'était Sagnan-Kalulu (oui, c'est moi, ça va) ? Elite opinion.

57e : Très bon discours à la mi-temps de Sylvain Ripoll. Ca a bien porté ses fruits.

54e : BUUUUUUUUUUUUUUT MEXICAIN. Tout seul, Corodova, après un placement ridicule, marque le deuxième but.

53e : LA frappe de Nordin qui passe à 45m à coté des buts d'Ochoa.

51e : On l'aime bien Michelin, einh (si, si, pour de vrai), mais dans le placement, c'est quand même pas la folie.

49e : PARADE DE BERNARDONI. Quel sauvetage du pied. Les Bleus font n'importe quoi en défense. Le Mexique envoie du lourd par contre.

47e : BUUUUUUUUT DE VEGA. Il reprend de la tête un centre de Lainez qui a effectué un magnifique travail.

46e : Oh le poteauuuuu d'entrée des Mexicains. Mais il y avait hors-jeu. On respire un peu mieux.

45e : Allez, hop, de retour, on a pris de la vitamine B, un antidépresseur et une liste de coachs meilleurs que Sylvain Ripoll. On est prêt pour la deuxième mi-temps.

QUEL MATCH, ON VIBRE ! Non, pas du tout. Allez, les Minutos, prenez un bon ravitaillement, on se retrouve dans quinze minutes, pour la beauté du sport.

45e : Mi-temps à Tokyo. Les Bleus, très pauvres offensivement, ne se sont jamais vraiment trop montrés dangereux. Au contraire, les Mexicains, emmenés par Lainez, sont un peu plus tranchants, mais pas plus efficaces.

43e: Thauvin qui tente sa spéciale, à la Robben. Mais ça finit par une Poundjé.

41e : La satisfaction, c'est quand même la charnière Sagnan-Kalulu. C'est solide derrière

39e : ALLEZ UN PEU DE BAGARRE ! Lainez qui se plaint d'une droite de Caci, un Mexicain qui sèche un Français. C'est la WWE !

37e : Oh la frappe de Cordova qui file juste à côté du but de Bernardoni. Les Mexicains étaient encore bien positionnés dans la surface des Bleus. 

34e : Bon, on ne va pas vous mentir. On n'est pas du tout Ripollista par ici. Il y a quand même de quoi faire bien mieux avec ces Bleus, même si la sélection n'a pas de vécu commun.

31e : Téji Savanier tente un lob depuis la moitié de terrain. Ca ne va pas inquiéter un gardien qui a tout sorti au Parc des Princes avec Ajaccio

30e : Ooooh la frappe en pivot de Nordin. Mais Memo Ochoa dévie en corner.

28e : Bon il va falloir faire quelque chose pour empêcher Lainez de faire son festival. Grande jugador. (Mets le titulaire au Betis Pellegrini)

26e: Pas de faute Clément, pas de faute Clément, pas de fauuuuuute. Sinon, tu vas partir te doucher bien avant tes copains.

24e: Les Bleus perdent trop vite le ballon dans l'entrejeu. Thauvin fait quelques différences sur son aile droite mais c'est insuffisant pour l'instant.

20e: Et un jaune pour le Mexique. C'est Vega qui met un gros coup de coude à Michelin.

19e: DIEGO LAINEZ ! L'ailier du Betis se balade côté gauche et c'est dégagé in extremis en corner. C'est chaud sur le but français !

17e: OH L'OCCASION MEXICAINE. Sagnan loupe complètement sa relance. Mais le central de la Real Sociedad sauve presque sur sa ligne une frappe d'Alexis Vega alors que Bernardoni était battu.

16e: Carton jaune pour Michelin, qui découpe l'arrière gauche mexicain. Un classique en L1.

14e: Ah ah, la tête plongeante de Clément Michelin pour mettre le ballon en touche. On sent toute la rage de l'enfant de Verdun-sur-Garonne dans ce geste. En revanche, la passe en retrait quasi-kamikaze pour Bernardoni, ce n'était pas obligé. Heureusement, le gardien angevin s'en sort sans souci.

12e: Bonne intervention de Kalulu, le central du Milan AC devant Martin, l'avant-centre mexicain. Les mésoaméricains commencent à s'énerver.

11e: Bon, va falloir que ça s'excite là, sinon je vais finir par vous raconter des blagues ou des histoires de généalogie, mon autre passion avec le sport et le desman des Pyrénées.

9e: La fraaaaapppe de Savanier. De 30 m, écrasée, à 10 m du but d'Ochoa...

7e: ça commence doucettement, mais ça combine pas mal chez les Bleus, notamment sur le côté droit Michelin-Thauvin.

3e: Je ne vais pas jouer du pipeau, je ne suis pas un grand connaisseur du foot mexicain. Mais si vous suivez la Liga, vous connaissez sans doute le jeune attaquant du Betis Séville Diego Lainez (21 ans).

1re: C'EST PARTI POUR CETTE IMPROBABLE MAIS EXCITANTE EQUIPE DE FRANCE. Et pour le Mexique aussi, forcément.

9h58: Première Marseillaise avant même l'ouverture officielle des Jeux. Qui c'est les plus forts ?

9h57: Grosse chaleur et grosse humidité dans ce Tokyo Stadium tristement vide. Va falloir s'habituer, ce sera comme ça pendant tous les Jeux.

9h55: Si cet homme le tweete, c'est qu'il le sait. Diego est un journaliste franco-mexicain qui vit au pays de Frida Kahlo et de Hugo Sanchez.

 

9h50: Côté mexicain, on retrouve dans les buts l’inoxydable « Memo » Ochoa, l’homme qui a droit à des Pietra gratuites chaque fois qu’il va en Corse.

 

9h45: Sonnez hautbois, résonnez musettes... La compo des Bleus !!! Avec un 4-3-3 très kawaï. Je pense que les positions de Caci et Michelin en défense seront inversées. Le côté préférentiel du sécateur du 8-2, formé au TFC et aujourd'hui à Lens, reste le droit.

 

9h40 : Après des semaines et des semaines passées à chercher qui voudrait bien venir disputer ces Jeux à Tokyo, avec les refus de nombreux clubs français, les hommes de Sylvain Ripoll pourront compter sur l'expérience de Thauvin et Gignac et ce doux Téji Savanier, à la passe aussi soyeuse qu'Andrea Pirlo.

9h35 : Bonjour à tous les Minutos levés tôt pour suivre cet alléchant France-Mexique, premier match de ces Jeux olympiques pour nos petits Bleus.

On y est ! Enfin, presque. La cérémonie d'ouverture n'a pas encore eu lieu que les Jeux olympiques de Tokyo ont bien commencé, eux. Mercredi, on a eu droit à du softball et le début de la compétition de football féminin. Et, ce jeudi matin, les hommes entrent en lice. Et on ne va pas faire la fine bouche : ce sont nos Bleus qui jouent face au Mexique. Alors, préparez la baguette sous le bras, le béret sur la tête, la marinière... Bref, tout votre attirail de bon supporteur des Bleus. On est bouillant (comme le café qui nous attend, parce que, bon, il est encore tôt).

>> Rendez-vous dès 9h45 pour suivre ce petit-déjeuner footballistique.